Harvard Research Finds Link Between Fluoridated Water, ADHD & Mental Disorders

New research published in The Lancet by researchers from the Harvard School of Public Health (HSPH) and the Icahn School of Medicine at Mount Sinai (ISMMS) found that various chemicals that many children are exposed to are having a direct effect on the creation of disorders labelled under the name ADHD as well as other mental disorders. One of the chemicals said to be having an effect is fluoride, or variations of fluoride. Governments have been performing artificial fluoridation for a number of years regardless of the lack of effectiveness it has in preventing tooth decay.

The research began in a study published in 2006 which initially looked at the effects of various industrial chemicals on neuro-development.[1] The research continued with an analysis of more industrial chemicals including fluoride. 27 additional studies, including one that linked fluoride to the lowering of IQ in children, clearly illustrated the fact that fluoride is detrimental to brain development and can lead to autism spectrum disorders and other mental issues. The issue is being coined “a silent epidemic” and most health authorities continue to turn a blind eye to the issue.

The two main researchers involved in the study, Philippe Grandjean from HSPH and Philip Landrigan, both agree that the reason for the increase in incidences of chemical-related neuro-developmental disorders is due to the increasing number of untested chemicals that are being approved without proper testing. The public is also not fully being told of the dangers which is causing many to perform independent research to find out the true effects. The issue is not just in water fluoridation, but also in the vaccination of our children. 

“Since 2006, the number of chemicals known to damage the human brain more generally, but that are not regulated to protect children’s health, had increased from 202 to 214,” writes Julia Medew for The Sydney Morning Herald. “The pair said this could be the tip of the iceberg because the vast majority of the more than 80,000 industrial chemicals widely used in the United States have never been tested for their toxic effects on the developing fetus or child.”

The fact is, fluoride is a known developmental neurotoxin and practices of water fluoridation have long been proven to be ineffective. If individuals choose to use fluoridated tooth paste or choose fluoride treatments at their dental office, that is acceptable but two things should happen: Continue reading

LICENCIEMENTS: LES MASSACRES DE LA SAINT-VALENTIN 2014 !!! INCROYABLE

20140217-065754.jpg
“Tout va très bien madame la Marquise…” Cahuzac et Moscovici

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2014

du 17 au 21 février 2014 : Je suis journaliste depuis 30 ans, avec une spécialité informatique et nouvelles technologies, et j’ai appris, depuis tout ce temps, que si IBM licenciait ou bien vendait ses départements, cela n’annonçait rien de bon, son grand PDG étant au sommet de la pyramide du monde de l’information, sur le même niveau que le patron de Visa et de la Federal Reserve. Qui connaissait les rouages d’IBM voyait la marche du monde. Lorsque IBM a vendu en 2000 son département Thinkpad à Lenovo, un chinois venant de nulle part, j’ai halluciné (IBM touche un % sur chaque vente de Thinkpad), il y eut des licenciements massifs. Puis les délocalisation en Inde, et cela au début des années 2000. Alors maintenant que IBM licencie ses salariés indiens, je vous garantis que les gros nuages sont à nouveau à l’horizon. Ajoutez-y que IBM vient de vendre son département stratégique des serveurs, toute la série des blades et autres gros systèmes. A qui? A Lenovo! Et vendredi dernier, en pleine tempête de neige, IBM a annoncé qu’il virait 13.000 salariés. Ils ont eu 2 heures pour rendre leur badge et leur Thinkpad. Bienvenue dans le monde libéral que Jacques Attali veut absolument continuer à nous vendre

- Le groupe australien Forge (genre Bouygues) vient de déposer le bilan, 1300 personnes licenciées lire ici Mining Australia

- AIG assurances (oui, celui des credit default swaps) va virer environ 2000 salariés lire ici Reuters

- IBM a explosé le compteurs avec 15.000 salariés licenciés dans le monde. Ils ont profité de la tempête de neige pour l’annoncer vendredi après-mide. PERSONNE n’a repris sur les télés french. Dingue, lire ici Times India. Money News en donne 13.000.

- Chez Alitalia, les syndicats d’accord pour virer 1900 personnes. C’est un beau chiffre, lire ici KKK merci à Petros

- Barclays vire 12.000 banquiers et donne un bonus de 200 millions à l’un de ses cadres, cool, lire ici Romandie merci à Mr Brunet

- Toyota sabre 4000 ouvriers en Australie. Même là bas, le massacre continue lire ici Romandie merci Mr Ouraghi;

- La Sncf Belge, SNCB donc, va supprimer 1000 emplois, lire ici la Libre Belgique merci à Mr Bukens

- Société Générale: 190 suppressions de postes dans la banque de détail en France et 42 suppressions sur 89 dans les systèmes de paiements, ont indiqué deux sources syndicales,

- BNP diminuerait son réseau d’agences de 5% sur une base d’environ 2.200 agences soit 110 agences. BNP a un net de 5,7 milliards d’euros pour un produit net bancaire de 38,5 milliards, et SG un net de 2,6 milliards pour un PNB de 23,1 milliards, lire ici Capital merci à Mr Lacoste

- Esprit, les boutiques, touché par la grâce des actionnaires, et vire 222 postes personnes lire ici Le Nouvel Obs merci à Indiana

Continue reading

Le faux féminisme des Femen (les dégénérées islamophobes impérialistes)

Spécialisées dans les happenings provocateurs – et soigneusement calibrés – les Femen sont sous le feux des médias français depuis leur irruption dans les manifestations anti-mariage gay à l’automne 2012. Fondé en Ukraine en 2008, ce groupe contestataire, adepte d’un « féminisme radical » (le sextrémisme), veut attirer l’attention des médias par la nudité afin de protester contre « l’abus du corps féminin ». Leurs cibles officielles : « les valeurs patriarcales qui imprègnent les sociétés industrialisées » et les religions qui oppriment les femmes. Mais leur combat se fait parfois (souvent) plus politique. Ainsi, leur dernier exploit en date a consisté à uriner sur une photographie du président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, devant l’ambassade d’Ukraine à Paris. Ce nouveau « coup d’éclat », relayé sur le compte Twitter des Femen (où l’on trouve plusieurs photos du président ukrainien accompagnées d’une invitation « à pisser sur les opinions de Ianoukovitch et à le sortir du monde politique ») rappelle que ce groupe est né des turbulences de la « Révolution orange » anti-russe. Quel projet politique cache le féminisme des Femen ?

image

Les Femen se font connaître en France au moment de l’affaire Strauss-Kahn/Nafissatou Diallo où trois activistes de l’organisation déguisées en soubrettes s’étaient déplacées devant le domicile parisien de Dominique Strauss-Kahn en guise de protestation (voir ici). Moins anecdotique, leur engagement contre les opposants au mariage gay. En novembre 2012 des militantes des Femen France sont intervenues à plusieurs reprises dans des manifestations contre le projet de loi prévoyant le mariage pour tous. Dans celle organisée par l’institut Civitas, les slogans (peints sur le corps) étaient particulièrement provocateurs : « Saint esprit étroit », « Fuck God » (« Baise Dieu »), « Fuck religion » (« Baise la religion »), « Fuck church » (« Baise l’Église »), « In gay we trust » (« Nous croyons en l’homosexualité ») ou « Occupe-toi de ton cul ». Après avoir arrosés des manifestants avec des extincteurs portant l’inscription « See the sperm, the Holy sperm » (« Voyez le sperme, le saint sperme »), elles sont repoussées par le service d’ordre, et certaines se plaignent d’avoir été frappées par des individus répartis en petits groupes. La journaliste Caroline Fourest qui accompagnait les activistes afin de les filmer déclare également avoir été prise à partie. En réalité ces allégations se révèleront mensongères (voir ici) ce qui n’a pas empêché Caroline Fourest et plusieurs membres des Femen de porter plainte pour « violences en réunion ». Elles recevront le soutien de plusieurs membres du gouvernement, notamment Najat Vallaud-Belkacem, (ministre du droit des femmes) ainsi que Cécile Duflot (ministre du logement). La députée socialiste Anne-Yvonne Le Dain suivie par six de ses confrères demandera même à Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, la dissolution de l’institut Civitas et cinq de leurs agresseurs présumés seront arrêtés et mis sous contrôle judiciaire. La manipulation, bien que grossière, se sera révélée payante.

Les Femen disent vouloir s’attaquer aux religions qui oppriment les femmes. Toutes les religions ? Curieusement le judaïsme, pourtant foncièrement misogyne (voir ici) et ses institutions sont totalement épargnés par le Femen, tandis que l’Islam concentre l’essentiel de leurs attaques. On ne compte plus leurs hapennings provocateurs devant les mosquées (voir ici). L’islamophobie des Femen, aux forts relents néocolonialistes, a notamment conduit au départ d’une jeune  militante tunisienne (voir ici). Comme l’association Ni Putes Ni Soumises en France (voir ici), les Femen instrumentalisent le féminisme contre l’Islam – l’un des derniers remparts contre le mondialisme – en bonnes théoriciennes du choc des civilisations. Ainsi, la fondatrice des Femen Anna Hutsol a déclaré que la société ukrainienne avait été incapable « d’éradiquer la mentalité arabe envers les femmes ». En réaction, le mouvement Muslim Women Against Femen (« Femmes musulmanes contre les Femen ») est créé en avril 2013 par des étudiantes de Birmingham qui considèrent à juste titre que les Femen sont islamophobes et impérialistes. Ce groupe lancera notamment une campagne sur Internet, avec comme slogan «Muslimah Pride » (« Fière d’être musulmane »), contre les féministes qui manifestent seins nus.

Mais leur cible privilégiée reste avant tout la Russie et son président. Les Femen dénoncent régulièrement « l’ingérence des dirigeants russes dans les affaires intérieures » de l’Ukraine. En octobre 2010, le mouvement organise ainsi une manifestation contre la visite du président russe Vladimir Poutine (voir ici). Six activistes l’accueillent aux cris de « Ukraïna ne Alina ! » (L’Ukraine n’est pas Alina), en allusion à la gymnaste Alina Kabaeva que la rumeur publique (ultérieurement démentie) présentait comme étant sa maîtresse, afin de lui signifier que Moscou n’est plus souverain en Ukraine. Lors d’une visite du patriarche Cyrille 1er de Moscou dans le pays, une militante de Femen, seins nus, s’est jetée sur lui avec l’inscription « Kill Kirill » (« Tuer Cyrille ») écrite dans son dos, l’accusant de « vouloir accroître l’influence de la Russie ». Des armes seront retrouvées dans le local des Femen (voir ici). On ne s’étonnera guère que les Femen soutiennent activement le coup d’État pro-européen actuellement en cours en Ukraine (voir ici).

Leur engagement indéfectible en faveur du camp occidental bénéficie des largesses des fonds privés et de certains représentants des milieux d’affaire européens et américains (voir ici). Le soutien est aussi parfois plus proprement politique :   la co-fondatrice des Femen, Inna Shevchenko, recherchée en Ukraine pour avoir tronçonné une croix du Christ, obtient sans peine le statut de réfugiée politique en France auprès de l’OFPRA (voir ici) avant d’être consacrée nouvelle Marianne des timbres-poste (voir ici). Comme pour la “Révolution orange” et l’actuel coup d’État en Ukraine, financés par les officines occidentales et américaines (voir ici), on ne peut que douter du caractère purement féministe et spontané des provocations post-situationnistes des Femen qui relèvent davantage des méthodes de communication modernes bien rodées que de l’agit-prop maoïste. Fausses rebelles mais vraies sionistes, les Femen sont au mieux des idiot(e)s utiles, au pire des agents conscients, de l’impérialisme occidental.

Source: Blog de Nicolas Bourgoin

LES MEGA-LICENCIEMENTS ONT REPRIS, RICOCHET EN FRANCE DANS 3 MOIS, REGARDEZ !!!

20140129-060215.jpg

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2014
du 27 au 31 janvier 2014 :

- Coca-Cola espagne ferme 4 usines (!!!!) soit 1200 personnes licenciées, lire ici Economia et ici 20 Minutes merci à Mr Vidal

-AIRBUS Group a détaillé, ce lundi, son plan de suppression de 5 800 postes dans sa division défense et espace. En France, 1 700 emplois sont concernés dont 1 400 dans les sites industriels. En Allemagne, cinq sites doivent fermer leurs portes et 2 600 emplois disparaître. Lire ici Le Figaro

- General Motros Corée du Sud va virer 1100 ouvriers pour parer à son retrait du marché européen… lire ici Automotive News.

- Bombardier va supprimer 1700 postes au Canada et aux Etats-Unis, dont 1100 aux installations de Montréal et Mirabel, lire ici Nord Info merci à Mr Brunet

- La chaîne de magasins américain Sam’s Club vire 2500 personnes, bonjour la reprise américaine lire ici le WSJ

- Au Japon, Renesas “de l’électronique, fournisseur entre autres d’Apple et Nintendo va licencier 5400 personnes. Les Abenomics ça marche!” nous dit notre lecteur lire ici Bloomberg merci à Mr Kecskemeti

- Texas Instruments a annoncé tard le soir qu’il va virer 1100 personnes dans le monde lire ici Reuters

- En Suisse à Bâle, Novartis va virer 500 salariés, lire ici Trends merci à Mr Brunet

- Le charcutier Jean Caby va virer 150 personnes selon la CFDT, soit 20% des salariés, lire ici l’AFP merci à Mr Lacoste

- La Haye-Fouassière sabre dans ses intérimaires: 2 chaînes sur 3 seront stoppées! Lire ici Presse Ocean merci à Indiana

- Dans les les Vosges, Mory-Golbey vire 35 personnes et ferme, lire Actu 88 merci à Pascal

- La Papeterie de Docelles licencie 160 personnes, lire ici Actu 88 merci à Pascal

- En Bretagne, une centaine de personnes virées chez Hill-Rom, lire ici Ouest France merci à mon lecteur

- L’hebdomadaire Marianne est à vendre pour 5 millions d’euros, des licenciements à prévoir. Lire ici Eric Verhaeghe merci aux lecteurs

- Sapa, ex Hydro Aluminium, à Pinon va fermer, 68 salariés à la rue, lire Union Presse merci à mon lecteur

- La Poste vire 146 personnes dans les Midi Pyréenées, “Dans ces trois départements (Haute-Garonne, Ariège et Gers) “il y avait 4270 postiers et postières au courrier fin 2006, il en reste 3409 fin 2013″, s’inquiète le syndicat” lire ici Touleco merci à mon lecteur

- En Lorraine, Weser-Lorraine ferme, 23 personnes à la rue, lire ici le Rep. Lorrain merci à Damien

- Dans l’Orne, 163 licenciements chez Gestamp Sofedit ici Usine Nouvelle merci à mon lecteur

- En France, “Une note interne de 2006 d’Orange promettait des départs “par la fenêtre ou par la porte”” Lire ici 20 minutes merci à Indiana

- En Belgique 370 emplois menacés chez Makro Cash and Carry, dont 95 à Alleur et 59 à Lodelinsart, lire ici L’Avenir merci aux lecteurs

- Au Canada BIXI, l’équivalent du VÉLIB’ parisien, est en faillite, lire ici Canoe.ca merci à Mme Milot

- Bank of America licencie 70 banquiers dans ses agences de Las Vegas. Qui a dit qu’il y avait une reprise à Las Vegas? lire ici ABC News Las Vegas

- Le Pôle Emploi américain vire (!!!) 300 personnes “The federal government’s human-resources department will lay off 300 of its employees in March due to budget constraints and a slowdown in federal hiring that has left the agency with less work in certain areas.” Lire ici le Washington Post

-Hill Rom va licencier 300 personnes: “Batesville-based Hill-Rom will eliminate approximately 350 net positions – or 5%of its workforce – in the U.S. and Europe.” Lire ici Cincinatti Business Journal

- En Belgique, lisez bien, La Sabam (Sté belge des auteurs) s’apprête à licencier! “Elle envisage d’externaliser la gestion de la documentation des millions d’œuvres recensées chez elle et de la confier à l’avenir à la société suédoise ICE (International Copyright Enterprise)” Lire Le Vif.be merci à Indiana

- En Allemagne Nixdorf va virer 90 personnes lire ici Datanews merci à Indiana

Deux Poids Deux Mesures

20140122-082944.jpg

Le pouvoir s’attaque à Dieudonné plutôt qu’aux Femen, qui profanent des églises, ou à la CGT, qui séquestre des patrons. Manière de faire diversion face au fiasco socialiste.

Par Yves de Kerdrel, Valeurs Actuelles

Maintenant, cela commence à bien faire. Pendant que le pays s’enfonce dans les difficultés, le président — normal et irréprochable — s’ébroue dans une garçonnière avec une nouvelle madame du Barry. Bien entendu, la plupart des médias audiovisuels ne s’étonnent de rien. Bien sûr, l’omerta qui entoure les affaires de la “Hollandie” depuis vingt mois devient une chape de plomb. Naturellement, ce qui serait ailleurs une affaire d’État doit être enterré vite fait bien fait.

Il est temps d’en finir avec cette hypocrisie et cette “gauche forcément morale” qui ne cesse, aujourd’hui encore, de dénoncer le quinquennat précédent, qui utilise un cabinet noir à dessein avec des fonds publics et qui ne veut pas qu’on lui reproche ses turpitudes fiscales ou extraconjugales. Que n’aurait-on dit si Nicolas Sarkozy s’était promené à Disneyland avec Carla Bruni coiffé d’un casque de livreur de pizzas en compagnie d’un garde du corps portant des croissants ? Que n’aurait-on dit si l’ancien chef de l’État s’était livré à des escapades nocturnes au moment même où la crise financière battait son plein ? Toutes les bonnes consciences auraient immédiatement appelé à la démission du président, là où aujourd’hui elles réclament le respect de la vie privée.

Ce “deux poids, deux mesures” permanent est devenu insupportable aux Français. Parce qu’il ne concerne pas seulement la manière dont il faudrait parler de François Hollande, qui avait promis « un comportement exemplaire ». Mais parce qu’il se traduit à tous les étages de la société. Pendant des jours, alors que des plans sociaux frappaient des milliers de familles, le seul sujet important traité par les pouvoirs publics — et par les médias à leur botte — était celui de Dieudonné, personnage à l’humour plus que douteux, mais qui n’a jamais mis la République en danger. C’est tout juste si le ministre de l’Intérieur n’en a pas appelé aux mânes de Jean Moulin pour faire interdire son spectacle.

Curieusement, lorsque des Femen — subventionnées indirectement par la Ville de Paris — s’attaquent à l’église de la Madeleine pour y faire, à la veille de Noël, un simulacre d’avortement devant le maître-autel, quelques jours avant que l’église Sainte-Odile soit profanée, pas une voix ne s’élève. Et le ministre de l’Intérieur, si prompt à jouer les matamores face à Dieudonné, ne semble voir dans l’action de ces jeunes femmes, entrées en France dans des conditions suspectes, aucun trouble à l’ordre public. Jusqu’au jour où des chrétiens, atteints dans leur foi, feront justice eux-mêmes, faute de voir leurs lieux de culte protégés comme le sont les mosquées ou les synagogues.

Mais ce n’est pas tout : la semaine passée, deux dirigeants de l’usine Amiens-Nord de Goodyear ont été séquestrés dans des conditions humiliantes sans qu’à aucun moment les forces de l’ordre n’interviennent. Et à l’heure qu’il est, ce site de production est encore occupé en toute impunité par la CGT et ses preneurs d’otages, qui ont mis la main sur le stock de 240 000 pneus prêts à partir. Tout cela laisse Manuel Valls de marbre. Il faut dire que Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière, a affirmé qu’« il n’y a rien de grave » à séquestrer des patrons. En revanche, les plans sociaux, qui tombent comme les feuilles mortes de Jacques Prévert, sont systématiquement retoqués, parce qu’ils menacent les promesses présidentielles d’inversion de la courbe du chômage.

Le ministre de l’Intérieur est devenu le ministre de la Diversion. Il semble plus occupé à régler des comptes avec les défenseurs des valeurs traditionnelles, comme l’a montré la violence avec laquelle il a traité les manifestants pacifiques contre le mariage homosexuel, et à jouer les gros bras face à des tigres de papier pour éviter que l’on parle des aventures du président, du chômage qui enfle ou de la dette qui est entrée dans une zone dangereuse. Alors qu’en matière de délinquance, toute sa politique est un échec, comme l’ont encore montré les tristes assassinats de trois jeunes Français pendant la nuit de la Saint-Sylvestre. Trois meurtres commis par des personnes de couleur. Mais ce n’est évidemment qu’un pur hasard dont personne n’a le droit de parler dans cette France bien-pensante où la ministre de la Culture demande la fermeture d’un théâtre et où d’autres réclament la censure d’Internet comme dans les pays totalitaires.

Voilà pourquoi ceux qui croient que Manuel Valls est une solution doivent bien prendre conscience qu’il est aujourd’hui un problème dans cette République, dont tous les piliers de la sagesse s’effondrent en même temps. À force de n’avoir d’yeux que pour le Capitole, le “premier flic de France” pourrait finir par découvrir la roche Tarpéienne.

Bernard Stirn et Arno Klarsfeld (Tous deux au Conseil d’Etat) sous protection policière

20140117-100642.jpg
Arno Klarsfeld, lors de son service militaire en Israël

Selon nos informations, Arno Klarsfeld, membre du conseil d’État et Bernard Stirn, président de la section du contentieux au même Conseil d’État, bénéficient, par précaution, d’une protection policière depuis huit jours.

20140117-100817.jpg
Bernard STIRN, arrière petit neveu de Richard DREYFUSS et frère d’Olivier STIRN qui est président de France-Israël

Cette décision du ministère de l’Intérieur fait suite à la décision prise le 9 janvier dernier par la plus haute juridiction administrative d’interdire le spectacle de Dieudonné M’Bala M’Bala au Zénith de Nantes. L’ordonnance avait été prononcée par Bernard Stirn, juge des référés au conseil d’État.

[...] Les jours suivants, Arno Klarsfeld et Bernard Stirn ont fait l’objet « de centaines messages haineux » sur le web selon une source au ministère de l’Intérieur qui a souhaité conserver l’anonymat.

Article complet sur msn.com

Around 500 Terrorists Killed in Fierce Clashes with Syrian Army in Adra Al-Amalieh

Originally posted on Friends of Syria:

Dec 25, 2013

Around 500 Al-Qaeda terrorists have been killed in the clashes with the Syrian army in the town of Adra Al-Amalieh in Damascus countryside so far, informed military sources announced on Wednesday.

1510469_503780729737292_471599877_n
“A sum of 480 terrorists of the total 2,000 militants stationed in Adra Al-Amalieh have been killed in heavy clashes with the Syrian army so far,” an informed Syrian military source told FNA.

The military source pointed to the determination of the Syrian army to continue its military operations in Adra until a complete mop-up of all terrorists, and said, “The Syrian army troops have managed to achieve considerable success in several fronts in Adra.”

On Wednesday, the army units regained control of several buildings in the Eastern side of the Electricity Post of Adra Al-Amalieh after fierce clashes with armed rebels.

Meantime, the engineering unit of the army defused several improvised explosive devices (IEDs) that…

View original 74 more words

France: Deux poids, deux mesures.

Originally posted on Oueld Enness:

« La France ne peut être la France sans la grandeur » écrit le général De Gaulle dans ses Mémoires de Guerre. Il me semble donc, à l’aube de 2014, que la France n’est plus. Mais qu’est-elle donc devenue ? Elle est diverse. Elle est cette élite issue d’une communauté organisée particulière qui impose ses idées, ses intérêts, allant souvent à l’encontre des intérêts du petit peuple de France. Elle est ce jeune, plus ou moins aisé et «éduqué » suivant les préceptes de la « bienséance », qui se sent protestataire et marginal en regardant Le Petit Journal de Yann Barthès sur Canal Plus, et qui, comme tant d’autres, s’est vu affublé d’un déterminisme de détestation de la race française qu’il regarde de haut comme ignorante et raciste. Elle est cet arabe ou ce noir de banlieue, qui la « nique », la « baise » en écoutant du Booba ou du La Fouine, cette victime tantôt racaille à…

View original 1,894 more words

Le rapport de l’ONU sur les armes chimiques en Syrie expose les mensonges de Washington

20131224-090031.jpg

La publication d’un rapport des inspecteurs des Nations unies sur les armes chimiques qui pointe plusieurs attaques au gaz sarin menées par les forces soi-disant « rebelles » expose encore plus les mensonges du gouvernement Obama sur la responsabilité du gouvernement syrien pour l’attaque à l’arme chimique du 21 août à Ghouta dans la banlieue de Damas.

Égalité et Réconciliation

Washington s’était emparé de cet incident comme d’un prétexte pour une campagne de bombardement déjà prévue et pour accentuer la pression en faveur d’un changement de régime sur le président syrien Bachar el-Assad.

La publication du rapport de l’ONU jeudi dernier fait suite à la publication par le journaliste d’investigation Seymour Hersh, lauréat du prix Pulitzer, d’un article détaillé dans la London Review of Books. Celui-ci révélait que le gouvernement Obama avait délibérément manipulé les renseignements dont il disposait pour affirmer à tort qu’il avait des preuves de la responsabilité du gouvernement syrien et de son armée dans l’attaque de Ghouta.

Hersh citait des responsables actuels et passés de l’armée américaine et des services de renseignement américains sur la falsification des informations concernant l’attaque du 21 août et sur le fait que le gouvernement Obama avait dissimulé l’existence de rapports des services de renseignement prévenant de ce que le Front Al-Nusra (affilié à Al-Qaïda) avait la capacité de fabriquer et d’utiliser comme arme du gaz neurotoxique sarin, le même qui a servi lors de l’attaque de Ghouta.

Le rapport de 82 pages rendu par l’ONU sur les armes chimiques s’appuie sur des enquêtes approfondies sur les lieux de plusieurs attaques où des allégations d’usage d’armes chimiques ont été faites soit par le gouvernement syrien, soit par les gouvernements américain, britannique et français. Les inspecteurs ont analysé le sol et d’autres prélèvements dans l’environnement, examinés des prélèvements de cheveux, d’urine, de tissus biologiques et sanguins pour y trouver des traces de composés chimiques, ils se sont entretenu avec des survivants, des témoins et du personnel médical, ils ont également étudié les obus qui auraient servi de vecteur au sarin dans chaque incident.

Continue reading