“Dans 10 ans, il n’y aura plus d’israël”!! (Kissinger)

 

IRIB – C’est World Tribune qui cite l’ex secrétaire d’état et sioniste convaincu, Henry Kissinger !!
” dans les dix années à venir, les frontières israéliennes connaitront de très grosses turbulances et son régime politique s’effondrera, a dit Kissinger au risque de soulever une tempête aux Etats Unis. rejoint par les médias, le conseiller de Kissinger a démenti ses propos mais le journaliste de New York Post, Sindy Adams, à qui Kissinger aurait fait ses aveux, reste droit dans ses bottes  : ” c’est l’ex secrétaire en personne qui a prononcé ses mots et je n’ai fait que de les rapporter”. Mais quels sont les arguments invoqués par Kissinger pour justifier sa prévision? Kissinger aurait évoqué la crise interne en Israël, les menaces en acte et en puissance aux quelles fait face le régime sioniste comme autant d’élements qui feront effondrer Israël : ” L’emergence des groupes jihadistes au Moyen Orient, l’Iran, la Turquie et la Syrie précipiteront la disparition d’Israël” !!

libération d’un employé de l’ONU enlevé par les groupes armés

Les autorités syriennes ont annoncé avoir remis à l’ONU un employé des Nations unies enlevé en février par les groupes armés.

«Le ministère des Affaires étrangères a remis au représentant de l’ONU en Syrie le Canadien Carl Campeau, un employé de la Force de l’ONU pour l’observation du désengagement (Fnuod), enlevé par les terroristes en février à Khan el-Chih dans la province de Damas», a indiqué jeudi 17 octobre la télévision d’Etat.

Source : Alahed

Damas : ” Nous avons tout ce qu’il faut pour terroriser Israël”!

image

“Le fait de signer le traité sur l’interdiction de l’usage d’armes chimiques ne veut pas dire que notre pays est dépourvu d’autres capacités stratégiques. Au contraire, la Syrie dispose d’autres potentialités qui l’exemptent d’un recours à l’arme chimique. ”

Wael al-Haqi qui s’exprimait au cours d’un entretien avec Al-Ahed a poursuivi : ” Quand il existe des armes stratégiques qui sont parfaitement opérationnelles le cas échéant, pourquoi utiliser l’arme chimique qui ne peut dans ce cas-ci changer le rapport des forces” ! ”

Ce qui peut établir un vrai équilibre dans les rapports des forces en présence ce sont des systèmes de défense anti missiles et le système de défense anti aérienne” Interrogé sur l’initiative russe, Al-Halqi l’a salué à titre de démarche qui a écarté le danger d’une action militaire d’envergure qui aurait pu détruire entrièrement les infrastructures économiques et les services publics de la Syrie”.

La Syrie a fini par accepter de renoncer à son arsenal chimique après que la Russie l’eut assuré sur son intention de lui livrrer des armes stratégiques dont les S300. Outre le système de défense anti-missile ultraperformant de S300; les Russes envisageraient de livrer à Damas la DCA et le système radar, façon d”éviter que le pays fasse l’objet des raids et de la Turquie et d’Israël”

Source: Irib

Syrie: Al-Qaïda déclare la guerre à l’Armée syrienne libre

image

Le groupe d’opposition syrienne Etat islamique en Irak et au Levant, branche irako-syrienne d’Al-Qaïda, a annoncé le début des hostilités contre son ex-allié, l’Armée syrienne libre (ASL), rapporte samedi le quotidien Al-Watan Al-Arabi.

C’est la première confrontation ouverte au sein de la rébellion syrienne. Selon une déclaration du groupe mise en ligne sur un site extrémiste, l’Etat islamique en Irak et au Levant projette une “opération punitive” contre  l’Armée syrienne libre dans la banlieue est d’Alep.

“Cette campagne baptisée Lutte contre le mal visera les agents du régime syrien ainsi que les membres de l’Armée syrienne libre qui perpètrent des attaques contre les militants de l’Etat islamique”, lit-on dans la déclaration.

Le journal fait également état de nombreuses actions de protestation organisées par la population civile dans la région d’Alep, sur les territoires contrôlés par les rebelles.
Continue reading

Armements : l’Irak se tourne vers la Russie…

IRIB – L’Irak vient de signer un contrat d’une valeur de 4 milliards de dollar avec la Russie pour livraison de 10 hélicoptères MI-28 , dit ” prédateur de nuit”.

Selon Al Alam qui rapporte cette information, le contrat a été signé l’an dernier mais c’est la première fois que le nombre d’appareils à livrer à l’Irak est clairement signalé.

Le MI-28 est un helicoptère manoeuvrable dans toutes les conditions métérologiques et capable de mener sa mission en toute situation.
Le contrat, selon la partie russe, concerne aussi l’entrainement des pilotes irakiens et des ingénieurs de vol de ce pays de façon à ce qu’ils puissent se servir de ces appareils.

Les MI 28 sont-ils destinés à traquer des nostratistes infiltrés depuis la Syrie voisine?

Syrie – Guerre Du Gaz : Al-Assad Obstacle Au Gazoduc Qatar / Turquie

Par Mireille Delamarre

Dans sa boulimie d’investissements/retours sur investissements et ses velléités dominatrices comme premier producteur exportateur mondial de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) le Qatar a déjà misé plus de 3 milliards de $ sur le djihad takfiriste pour renverser le président syrien Bashar al Assad seul obstacle à la mise en route du gazoduc Qatar Turquie dont la partie turque est déjà prête à recevoir le gaz qatari pour l’acheminer en Europe de l’Ouest connecté au Nabucco.

[NDLR: Articles que nous recommandons également sur ce sujet ICIICI]

La dimension énergétique de la guerre contre le gouvernement syrien de Bahsar al Assad a été dés le début marginalisée dissimulée sous le qualificatif de “guerre civile” ou “guerre interreligieuse sunnite / shi’ite”. Des millions de militants anti guerre étaient descendus dans la rue en 2003 pour tenter d’empêcher une guerre contre l’Irak de Saddam Husseim scandant partout : “pas de guerre pour le pétrole”.

La majeure partie des voix anti guerre se sont tues soutenant en Libye et maintenant en Syrie les “guerres humanitaires” (R2P) inclus les “anticapitalistes” – Français notamment- qui roulent désormais pour l’Axe Washington Tel-Aviv Paris Londres Ankara Doha Ryadh.

La Syrie a des réserves pétrolières estimées en 2010 à 2 500 000 000 barils et des réserves gazières importantes. Mais surtout le territoire de la Syrie est le plus approprié pour exporter le pétrole et le gaz du Golfe Persique dont celui du Qatar mais aussi de l’Iran vers les pays d’Europe de l’Ouest gros consommateurs de ces ressources énergétiques via la Turquie.

En 2009 le Qatar et la Turquie avaient entamé des négociations avec l’Arabie Saoudite – concurrent direct du Qatar dans le financement et l’armement des takfiristes en Syrie – pour la construction d’un gazoduc Qatar Arabie-Saoudite Syrie Turquie qui devait être rattaché au gazoduc Nabucco Azerbaïdjian Turquie.

Selon Oilprice.com l’Arabie Saoudite a refusé que ce gazoduc en provenance du Qatar traverse son territoire. Le tracé de ce dernier inclue donc désormais le Sud de l’Irak, la Jordanie, la Syrie, la Turquie. La partie turque du gazoduc est déjà construite prête à recevoir le gaz du Qatar.

Seule obstruction : Assad.

Le champ gazier du Qatar North Dome – 3ème plus grande réserve de gaz mondiale avec 900 mille milliards de M3 – au milieu du Golfe Persique adjacent à celui de l’Iran de South Pars constituent à eux deux la plus vaste réserve mondiale de gaz.

En 2011 le Qatar a lancé un ultimatum au président syrien Bashar al Assad pour faire passer le gazoduc Qatar Turquie sur le territoire syrien. Assad a refusé et défiant le Qatar a décidé de s’allier avec l’Iran et l’Irak pour construire un gazoduc amenant le gaz de South Pars jusqu’en Méditerranée direction les marchés européens. La déferlante takfiriste financée armée par le Qatar a submergé la Syrie.

Le Qatar veut doubler sa production et son exportation de Gaz Naturel Liquéfié. Le Qatar s’est positionné comme premier exportateur mondial de GNL et cherche donc à consolider sa domination dans ce domaine par un programme de construction visant à accroître sa production pour passer de 31 millions à 77 millions de tonnes.

Le putschiste à la tête du Qatar Hamad bin Khalifa al Thani- plus pour longtemps Washington et Londres l’ont déposé et ont désigné son successeur qui doit prendre ses fonctions début Juillet – a déclaré à la suite d’entretiens avec le président turc Abdullah Gul et le premier ministre dictateur Tayyip Erdogan :

” nous sommes pressés d’avoir ce gazoduc du Qatar à la Turquie. Nous en avons discuté dans le cadre de la coopération dans le domaine de l’énergie. Pour se faire un groupe de travail va être mis en place qui présentera rapidement des solutions concrètes.”

Erdogan à lui-même affirmé que la Turquie souhaitait établir avec le Qatar “une relation à long terme et stable” en matière énergétique. “Dans ce but je pense qu’un gazoduc Qatar Turquie résoudra la question une fois pour toute”

Parmi ces solutions il y a celle de relier le gazoduc Qatar Turquie – via la Syrie – au projet de gazoduc Nabucco pour transporter le gaz provenant de l’Asie Centrale et du Moyen Orient en Europe concurrençant directement le gaz russe. Un accord de transit pour le Nabucco a déjà été signé par Erdogan et 4 premiers ministres de pays européens pour permettre une décision finale sur les investissements à faire pour réaliser ce projet soutenu par l’UE et qui vise à réduire la dépendance européenne au gaz russe. Autre gazoduc qui pourrait être relié au Nabucco celui transportant le gaz egyptien via la Jordanie et la Syrie.

On comprend dés lors l’intérêt qu’ont les dirigeants de ces deux pays -Egypte et Jordanie – à participer activement au renversement du gouvernement de Bashar al Assad. Cela vaut aussi pour la complicité de l’UE et les attitudes va-t-en guerre extrêmistes de la Grande Bretagne et de la France.

On ne le répètera jamais assez la guerre contre la Syrie du président Bahsar al Assad est une guerre pour la domination du marché des ressources énergétiques une guerre pour le gaz où chacun défend ses intérêts énergétiques soit en tant que producteur exportateur soit en tant que consommateur importateur.

Mais derrière les ambitions énergétiques du Qatar se cache aussi le maintien de l’hégémonie américaine des pétro dollars sur l’économie mondiale dont ont déjà été victimes Saddam Hussein et Muammar Khadafi.

Cette fois cependant la Russie mais aussi la Chine sont décidées à défendre leurs intérêts non seulement énergétiques mais aussi géostratégiques d’où les hésitations de Washington à lancer une guerre contre la Syrie à laquelle est hostile une grande partie de l’état major de l’armée américaine comme en témoigne la tentative récente avortée du secrétaire au département d’état John Kerry – alors même qu’il discutait hypocritement avec Moscou de la réunion d’une Conférence Genève II – de pousser Obama à prendre la décision de bombarder la Syrie. Le chef d’état major de toutes les armées américaines le Gl Martin E. Dempsey s’y est vivement opposé.

Syrie. Laurent Fabius ment sur l’utilisation de gaz sarin (Mise à jour à 10H30)

Donc l’armée aurait utilisé du gaz sarin sans qu’on ne sache réellement par qui, pourtant, si l’on revient quelques semaines en arrière dans l’actualité, on peut apprendre que ce sont les rebelles avec le soutient des Etats-Unis qui ont utilisé le gaz sarin et non les partisans de Bachar Al Assad qui ont utilisé le gaz sarin, et cela suivant Carla del Ponté, enquêtrice des Nations-unies. En une vingtaine de jour cette information a été oubliée? Comme le disent si bien les américains: WTF (1)

La France a « la certitude que le gaz sarin a été utilisé en Syrie à plusieurs reprises et de façon localisée », a annoncé mardi le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius dans un communiqué, sans désigner de lieux ni qui a été responsable de son utilisation.

Les analyses effectuées par un laboratoire français sur des échantillons en possession de Paris « démontrent la présence de sarin » et « la France a désormais la certitude que le gaz sarin a été utilisé en Syrie à plusieurs reprises et de façon localisée », selon le communiqué.

Analyses réalisées par un laboratoire français

Selon une source diplomatique, les échantillons proviennent de Jobar, dans la banlieue de Damas, où deux envoyés spéciaux du journal Le Monde ont été témoins mi-avril de l’utilisation de gaz toxiques et ont rapporté des échantillons aux autorités françaises, et de Saraqeb, au sud de Homs (centre), où une attaque a été signalée fin avril.

Laurent Fabius précise qu’il a remis les résultats des analyses mardi matin au Professeur Ake Sellström, chef de la mission d’enquête mise en place par le Secrétaire général des Nations Unies et chargée d’établir les faits sur les allégations d’emplois d’armes chimiques en Syrie.

Les analyses ont été réalisées par un laboratoire français désigné par l’Organisation pour l’Interdiction des armes chimiques pour l’identification des toxiques de guerre.

Agents chimiques utilisés à au moins 4 occasions

« Nous avons décidé de communiquer aussitôt à la mission compétente des Nations unies et publiquement les éléments en notre possession. Il serait inacceptable que les coupables de ces crimes puissent bénéficier de l’impunité », selon le communiqué du ministre.

Par ailleurs, la Commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie a, dans un rapport publié mardi, répertorié l’usage d’agents chimiques à au moins quatre occasions en Syrie, en mars et avril.

La nature des agents chimiques restent à déterminer

Les enquêteurs font état de 4 événements (à Khan Al-Assal près d’Alep le 19 mars ; à Uteibah près de Damas le 19 mars ; dans le quartier de Cheikh Maqsoud à Alep 13 avril ; et dans la ville de Saraqeb le 29 avril) lors desquels ces agents auraient été utilisés, mais leurs enquêtes n’ont pour l’instant« pas permis d’identifier la nature de ces agents chimiques, les systèmes d’armes employées ni qui les a utilisés».

Source: ouest-france.fr

La « France » a des certitudes, elle avait la certitude que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière, elle est maintenant persuadée que le gaz sarin a été utilisé par Bachar Al Assad, l’homme à abattre pour avoir la main-mise sur la Syrie, cette France des certitude qui n’est pas la mienne soit dit en passant…

Donc on oublie Carla del Ponté, enquêtrice des Nations-unies a dit que le gaz sarin utilisé en Syrie a été utilisé par l’opposition, soutenue par les Etats-Unis, et non par le régime du président Bashar al-Assad, Fabius sait mieux, la France sait mieux, et vu que l’on oublie très vite certaines déclarations qui ne vont pas dans le sens de « l’empire »…

« La France a la certitude que le gaz sarin a été utilisé en Syrie à plusieurs reprises et de façon localisée » a affirmé Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères ce mardi 4 juin après avoir fait analyser des échantillons. Continue reading

Iran:”Nous ne permettrons pas que l’Etat syrien tombe”!

Hussein Amir Abdellahiyan

A l’issue de la conférence des Amis de la Syrie à Téhéran, le vice-ministre iranien des affaires étrangères, Hussein Amir Abdellahiyan a déclaré lors d’une conférence point de presse qu’il n’est pas question de parmettre à ce que la Syrie tombe.

” Nous ne permettrons pas que l’Etat syrien tombe! Le monde ne sera pas le témoin de la fin de l’Etat en Syrie car nous allons poursuivre notre soutien aux syriens” a-t-il martelé .

 Interrogé sur la position d’Ankara dans ce dossier, Amir Abdellahiyan a émis l’espoir de voir la Turquie adopter une position plus modérée dans ce dossier.

Le vice ministre iranien a fait état de la formation d’un groupe de contact composé des pays arabes, africains, asiatiques et du Moyen Orient en vue de déclencher le processus du dialogue entre le gouvernement syrien et l’opposition  aussi d’oeuvrer afin d’obtenir la fin des violences .

Pour sa part, le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salihi a affirmé que ce qui se déroule en Syrie aboutira à l’instabilité dans la région et le monde, précisant que le redoublement de la violence et le retard du règlement politique de la crise en Syrie ne versent dans l’intérêt d’aucun pays dans le monde.

Il a souligné que” la conférence de Téhéran  constitue un pas important sur la voie du règlement de la crise en Syrie” indiquant que” la précédente initiative iranienne concernant la crise en Syrie n’a pas été exécutée en raison des ingérences étrangères”.

M. Salihi a ajouté que Téhéran en tant qu’une partie de la solution en Syrie, avait soutenu les tentatives de Moscou de régler la crise, précisant que les initiatives de l’Iran pour le règlement de la crise entrent dans le cadre du respect de la souveraineté nationale syrienne.

Enfin le ministre iranien de la défense  Ahmad Vahidi a déclaré que “l’armée syrienne n’a pas besoin d’armements iraniens, c’est une armée puissante .

” Le fait que l’union européenne décide de livrer des armes aux terroristes qui détruisent les infrastructures de tout un pays, qui tuent les innocents, est un acte répréhensible” a-t-il souligné .

Il a noté:” L’extension du terrorisme n’est acceptable pour personne, c’est le signe du déclin et il semble que certains pays européens veuillent entrainer avec eux tout une région dans l’abime. Le fait d’acheminer des armes aux rebelles pourrait à la limite changer l’attitude  et la politique d’autres états de la région .”

Le général Vahidi a ensuite appelé à une vigilance extrême pour que la crise syrienne finisse au plus vite.

Le ministre a également fait état du dévoilement prochain de missiles air-air , un sous-marin et un centre de contrôle aérospatial.

Source: Al Manar

BND anticipates Syria’s victory end 2013 / BND prévoit une victoire de la Syrie fin 2013

English:

The German foreign intelligence agency (Bundesnachrichtendienst, BND) has drastically revised its assessment of the situation in Syria, reveals Spiegel Online [1]

While, on the strength of reports by high-ranking military deserters, they had heretofore predicted the rapid enfeeblement of Bashar al-Assad, today they announced his victory before the end of the year.

The BND believes that the Syrian Arab Army has succeeded in securing its supply lines and in cutting those of the “insurgents” (largely foreign jihadists, backed by NATO and the GCC). The retrieval of al-Qusayir presages that of the entire district of Homs and the collapse of the partition plans, with the possible exception of a Kurdish area.

French:

Les services secrets extérieurs allemands (Bundesnachrichtendienst, BND) ont radicalement révisé leur estimation de la situation en Syrie, dévoile le Spiegel Online [1].

Alors que, sur la foi d’officiers supérieurs déserteurs, ils prédisaient jusqu’ici une chute rapide de Bachar el-Assad, ils annoncent aujourd’hui sa victoire avant la fin de l’année.

Le BND estime que l’Armée arabe syrienne a réussi a sécuriser son approvisionnement et à couper celui des « insurgés » (jihadistes massivement étrangers, soutenus par l’Otan et le CCG). La reprise de la ville Qoussair annonce celle de tout le district de Homs et la fin des projets de partition, à l’exception éventuelle d’une zone kurde.

[1] « Bürgerkrieg in Syrien : BND prognostiziert Vormarsch der Assad-Armee », par Matthias Gebauer, Spiegel Online, 22 mai 2013

Source: Réseau Voltaire

Damas à Moscou : ” nous allons riposter”

IRIB – la Syrie a annoncé à la Russie qu’elle ne laisserait pas sans réponse le raid israélien contre son territoire mais Poutine a demandé à Assad d’éviter toute riposte avant le contact téléphonique qu’il devait avoir avec Obama” a affirmé  l’ex député du parlement libanais, Nasser Qandil , cité par Al Alam.

“nous sommes entrés dans une guerre totale contre le régime sioniste. tous nos aéroports , nos bases de missiles ont été visés ..ces attaques ont lieu alors que l’armée syrienne reprend les uns après les autres les enclaves contrôlés par les terroristes”.

….ces évolutions interviennent sur fond d’une visite imminente de Kerry à Moscou….le centre de commandement des opérations Us est en Jordanie et le raid sioniste n’a en réalité aucun lien avec les substances chimiques. le raid du dimanche matin est un teste pour étendre les attaques à l’ensemble du territoire syrien. les F18 ont été employés pour mener ces raids , avions capables  de tirer des missiles à 60 miles . le raid voulait aussi aplanir le terrain à l’avancée des qaidistes et d’Al Nosra entrainés en Jordanie. …Poutine a demandé à Assad de faire preuve de retenue..et Assad attend voir le résultat de six contacts téléphonique entre Poutine et Obama. on ne sait pas si Israel finira par se retirer de la guerre ou pas. … il y a aussi des chances pour que les prédictions du secrétaire général du Hezbollah se réalisent et qu’une guerre globable se déclenche dans toute la région.