L’Iran contourne les sanctions grâce au Venezuela

Le quotidien espagnol ABC publie des échanges de correspondance révélateurs

 

C’est le quotidien espagnol ABC qui révèle le pot aux roses (cf. lien en bas de page). Les banques vénézuéliennes permettent aux ayatollahs iraniens de contourner les sanctions internationales. ABC est un journal dont les correspondants entretiennent d’excellentes relations avec les services de renseignement de par le monde.

ABC publie régulièrement et avant tout le monde des informations sensibles sur le monde musulman, le terrorisme et le narcotrafic (Iran, Turquie, Farc, Hezbollah, etc.). Informations qui par la suite se confirment dans les faits. Les articles d’ABC sont régulièrement cités dans les médias des USA (notamment en Floride) et d’Amérique latine.

Cette fois ABC, plus concrètement son correspondant Emili J. Blasco, identifie les banques iraniennes et vénézuéliennes qui coopèrent dans le contournement des sanctions décidées par l’ONU en raison du nucléaire offensif iranien.

Ainsi en va-t-il de la Banque Commerciale Euro-iranienne, du Banco de Venezuela, et, surtout, du Banco Internacional de Desarrollo, une entité bancaire à capitaux iraniens avec son siège à Caracas. Le Banco Internacional de Desarrollo qui est en fait une filiale de l’Export Development Bank of Iran…

Le principal artisan de ces montages financiers occultes n’est autre que Tahmasb Mazaheri, ancien ministre iranien de l’Economie et des Finances (2001-2004) et ancien président de la Banque Centrale d’Iran (2007-2008).

Source: www.dreuz.info

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s