US Syria policy insult to common sense

20130828-080835.jpg

“Never send for who the bell tolls, it tolls for thee.” …John Donne, in 1624

PressTV

America’s incompetent foreign policy was cranked up a notch this week by the pitiful display of using a massacre of civilians, obviously killed by the FSA, in a last ditch attempt to trigger a US intervention.

Despite the disintegrating state of the FSA rebels the Obama administration seemed like it is doubling down on a bad bet. Why… only God could know. We at Veterans Today cannot find a soul in the military or civilian Intel community that we know who can even imagine what benefit the administration seeks by driving our Syria foreign policy over the cliff.

We are hearing a phrase never really used before when describing the current policy as one that is a “national security risk to the US in itself.” While there had been a breath of sanity when Obama held up on the transfer of heavy weapons to the rebels, after strong warnings from the military, the cheap manipulation of this gas attack is reminiscent of halfwit John McCain’s ‘Bomb, bomb Iran’ remark.

Where McCain was just an airhead, this current psyops is premeditated, as shown by the mixed signals. Obama says no attack without UN support, and absent that a ‘strong coalition’ would be problematic to put together.

I guess that would exclude Italy whose foreign minister urged those pushing for air strikes to “rethink their decision a 1000 times.” That is a nice way of saying ‘You people must be crazy!’

But maybe crazy like a fox a suspicious Jim Dean is beginning to wonder. Are they trying to torpedo the Geneva convention with a military intervention? Have they promised the FSA, who does not want to attend Geneva in a weak position, that the US will do a ‘little bombing’ to entice them?

Are the US and Israelis trying to bait the Iranians to come in so they can derail the very careful distance that the Iranians have maintained from the conflict? But that may be changing with today’s report of their framing a US attack on Syria as crossing ‘red line’ for them. What could that mean?

Continue reading

Syrie: «Israël soutient le groupe terroriste du Front d’Al-Nosra»

IRIB – Selon le député de la Knesset, l’arabe israélien de confession druze, Saïd Nafaa, Israël soutient, bel et bien, le groupe terroriste, le Front Al-Nosra ou Jabhat Al-Nosra contre le Gouvernement du président Bachar al-Assad.

Dans un e-mail, que s’est procuré le journal “Al Watan”, l’édile évoque la prise des villages syriens du Golan, qui ont été pris par le Front. Pour lui, il est, pratiquement, impossible que ces gens-là aient pris ces contrées, sans l’appui de l’armée israélienne.

L’homme déclare, aussi, que Tsahal est très impliqué, dans la zone démilitarisée du Golan, et que les blessés du Front Al-Nosra sont, simplement, soignés, en Israël. Il s’est, ensuite, dit choqué, par l’attitude du député druze libanais, Walid Joumblat qui, lors d’un entretien, avait déclaré qu’il soutenait le Front Al-Nosra contre Bachar al-Assad. Une attitude jugée irresponsable par l’édile israélien.
Comment la Syrie fait, pour tenir, depuis deux ans ? Face à un tel complot, ourdi par les Etats-Unis, dans leur voeu génocidaire contre l’Iran, pensez-vous vraiment que le peuple syrien compte ? Que nenni !
 
Dans le même ordre d’idées, s’adressant à l’agence Reuters, Dahi Khalfan, le chef de la police de Dubaï, a du mal à comprendre comment l’Occident peut donner une caution aux Frères musulmans, notamment, en Syrie. Selon lui, c’est faire fausse route, car ces gens n’ont qu’une seule envie, un seul objectif, celui de mettre en place une règle islamique, dans tous les pays du Golfe.
Il faut préciser que c’est à Dubaï, où on peut encore voir des filles en bikini, à la plage ou dans les piscines des palaces,  que les renégats vont se divertir, en buvant de l’alcool, alors que, chez eux, ils l’interdisent. De vrais faussaires. Dahi Khalfan a terminé son propos, en tançant l’Egypte de Morsi, à qui il demande de ne pas s’occuper des affaires intérieures des autres pays arabes.

Par Allain Jules

Syrie: comment l’armée arabe syrienne a piégé les terroristes autour des aéroports

IRIB – C’est la bérézina, côté terroriste, en Syrie.

La Turquie et le Liban sont le théâtre de la fuite de nombreux combattants terroristes, qui ont compris qu’il est, finalement, impossible de prendre la Syrie, par la force. Ils sont, surtout, étrangers, et ne veulent pas laisser leur peau, en Syrie, d’autant plus que leurs corps ne sont jamais restitués à leurs familles, mais brûlés par l’ASL ou Al-Nosra, ces groupuscules terroristes, qui voient, chaque jour, davantage, des pertes considérables de leurs hommes. Les fameuses batailles, autour des aéroports de Ming, de Kweris, d’al-Nerab, d’Abu Duhour et d’Alep tournent au chaos, pour les terroristes. Plus de 500 ont perdu la vie. Encerclés par l’armée, ils ont abandonné les aéroports, en voulant se réfugier, à nouveau, dans les villes, mais l’étau s’était refermé sur eux.. 

La stratégie de l’armée arabe syrienne, dont nous vous parlions, il y a à peine, un jour, a été la bonne. En effet, de faire croire aux terroristes, qu’ils gagnaient du terrain, notamment, dans les aéroports, a permis à l’armée de mieux les cibler. Vexé, le Qatar aurait dénoncé l’incompétence de l’opposition, et menacé de ne plus les financer. Information à prendre avec des pincettes car, nous l’avons reçu, auprès d’un pro-Assad…Néanmoins, des menaces de morts pèsent, maintenant, sur la vie de Moaz al-Khatib, accusé de trahison, avec son envie de négocier avec le régime Assad.

La ville d’Alep a été, en partie, nettoyée tôt, hier matin. L’opération commencée, avant-hier, et qui se poursuit, a permis à l’armée arabe syrienne de cibler et démanteler près de «80» brigades terroristes d’Alep. Le silence médiatique occidental en est l’illustration flagrante d’un parti pris ridicule. Je suivais tout à l’heure, juste après 21h (heure française) un reportage flagrant sur la soi-disant révolution tunisienne. Bien sûr, dans l’intermède consacré au journal, aucune information, sur la crise actuelle, et l’embourbement d’Ennhadha.

Damas: Un obus de mortier a été tiré, près de al-Qassaa, sur la rue al-Ma’ouna, sans faire de dommages.

 18 février 2013    19:00


Damas: Un obus de mortier a été tiré, sur la rue Khouri , causant des dégâts matériels.

18 février 2013    18:59


Damas: Deux obus de mortier ont été tirés, sur l’hôpital français, causant des dégâts matériels.

18 février 2013    18:55


L’ONU a décidé de prolonger ses sanctions contre la Syrie, pendant, encore, 3 mois.

18 février 2013    16:53


Homs: L’armée arabe syrienne a libéré 8 personnes kidnappées, par des terroristes, à al-Mekhtarye.

18 février 2013    12:16


Idleb: L’armée arabe syrienne a éliminé 27 terroristes, au cours d’une opération militaire, dans la partie Est de la ville.

18 février 2013    12:15


L’Union européenne annonce qu’elle ne fera pas lever l’embargo sur les armes entrant, en Syrie, plombant les visées bellicistes du sénile Kouchner, même si certains pays arment, bel et bien, les terroristes syriens.

18 février 2013    11:51


Idleb: Le Réseau assyrien pour les droits de l’Homme a annoncé que des hommes armés ont enlevé deux prêtres, près de Saraqep.