Sommes-nous en pleine guerre de religion en Europe ou s’agit-il juste d’une énième opération sous faux drapeau ? Par Gilad Atzmon

Le massacre en France a été un crime dévastateur contre la liberté et le droit de rire.

Mais a-t-il réellement été exécuté par un groupe de musulmans irrationnels et lunatiques qui ont décidé de tuer sans pitié parce qu’on se moquait de leur prophète ?

Le peuple français devrait se demander ce qui a amené des membres de leur société à commettre un tel meurtre de sang froid à l’encontre de leurs concitoyens.

La France devrait se demander pourquoi elle a déversé des bombes sur les musulmans. Qui a préconisé avec ferveur ces guerres « interventionnistes » ? Quel fut par exemple le rôle de Bernard-Henri Lévy, l’avocat principal de la guerre contre la Libye ?

À quoi rimait cette agitation française contre la Burka ? Qui a mené cette guerre à l’encontre des musulmans au cœur de l’Europe ? Est-ce que c’était vraiment au nom de la tolérance ?

La liberté et le rire sont en effet précieux, mais n’est-ce pas le gouvernement socialiste français qui s’est acharné à harceler et à interdire le meilleur et le plus brillant comédien en France, Dieudonné M’bala M’bala, parce qu’il faisait de la satire à propos de la religion de l’Holocauste ? Qui a poussé le gouvernement français à prendre des mesures aussi sévères contre un artiste ; n’était-ce pas le groupe de pression juif du CRIF ?

Si l’Europe veut vivre en paix, elle devrait considérer le droit des autres nations à pouvoir vivre en paix. En cédant aux caprices du Lobby, nous avons lié le destin de Paris à celui d’Alep ; Dieu nous en préserve.

Mais il y a un récit alternatif qui retourne notre perception de ce désastreux massacre parisien. Continue reading

Advertisements