Damas : ” Nous avons tout ce qu’il faut pour terroriser Israël”!

image

“Le fait de signer le traité sur l’interdiction de l’usage d’armes chimiques ne veut pas dire que notre pays est dépourvu d’autres capacités stratégiques. Au contraire, la Syrie dispose d’autres potentialités qui l’exemptent d’un recours à l’arme chimique. ”

Wael al-Haqi qui s’exprimait au cours d’un entretien avec Al-Ahed a poursuivi : ” Quand il existe des armes stratégiques qui sont parfaitement opérationnelles le cas échéant, pourquoi utiliser l’arme chimique qui ne peut dans ce cas-ci changer le rapport des forces” ! ”

Ce qui peut établir un vrai équilibre dans les rapports des forces en présence ce sont des systèmes de défense anti missiles et le système de défense anti aérienne” Interrogé sur l’initiative russe, Al-Halqi l’a salué à titre de démarche qui a écarté le danger d’une action militaire d’envergure qui aurait pu détruire entrièrement les infrastructures économiques et les services publics de la Syrie”.

La Syrie a fini par accepter de renoncer à son arsenal chimique après que la Russie l’eut assuré sur son intention de lui livrrer des armes stratégiques dont les S300. Outre le système de défense anti-missile ultraperformant de S300; les Russes envisageraient de livrer à Damas la DCA et le système radar, façon d”éviter que le pays fasse l’objet des raids et de la Turquie et d’Israël”

Source: Irib

Syrie – Identification des enfants morts dans la ghouta

image

Suite à la diffusion des images, distribuées par l’Armée syrienne libre et reprises par les services états-uniens et français, du massacre de la ghouta, des familles alaouites de Lattaquié ont porté plainte pour assassinats.

Certaines des vidéos ont été réalisées et postées sur YouTube avant l’événement qu’elles décrivent [1].

On peut y voir des enfants étouffer d’une intoxication chimique qui ne peut être du gaz sarin (ce gaz provoque de la bave jaune et non pas blanche).

Les enfants ne correspondent pas à un échantillon de population : ils ont presque tous le même âge et ont les cheveux clairs. Ils ne sont pas accompagnés par leur famille en deuil.

Il s’agit en fait d’enfant enlevés par des jihadistes, deux semaines auparavant dans des villages alouites aux environs de Lattaquié, à 200 kms de la ghouta.

Contrairement aux affirmations de l’Armée syrienne libre et des services occidentaux, les seules victimes identifiées du massacre de la ghouta sont donc issues de familles soutenant le gouvernement syrien. Les personnes qui posent dans les vidéos en s’indignant des « crimes de Bachar el-Assad » sont en réalité leurs assassins.

[1] « À propos des vidéos du massacre du 21 août », Réseau Voltaire, 30 août 2013.

Source: réseau Voltaire

Les rebelles syriens utilisent des produits chimiques contre les troupes du gouvernement

image

L’armée syrienne découvre des agents chimiques dans des tunnels rebelles près de Damas

Les rebelles syriens ont utilisé des armes chimiques contre les forces du régime dans la banlieue de Damas, à Jobar, où les soldats ont découvert des stocks d’antidotes d’empoisonnement toxiques, rapportent des médias d’état.

Les soldats de l’armée syrienne ont en effet trouvé des agents chimiques lorqu’ils sont entrés dans des tunnels rebelles dans la banlieue de Damas, à Jobar excactement, selon les télévisions syriennes, ajoutant que certains d’entre eux avaient commencé à suffoquer. Des ambulances ont été dépêchées sur place pour soigner les soldats qui étouffaient.

Cette même source a ajouté que les troupes de l’armée se préparaient à lancer un assaut dans la banlieue où les rebelles sont soupçonnés se trouver, rapporte Reuters.  

Ghisham Doyle pour WikiStrike

Source: RT

La Russie a la preuve que les rebelles syriens ont utilisé du gaz sarin

La Russie a la preuve que les rebelles syriens ont utilisé du gaz sarin le 19 mars près d’Alep, a indiqué à la presse l’ambassadeur russe auprès de l’ONU Vitali Tchourkine.

Des experts russes ont recueilli des échantillons sur le site de l’attaque, à Khan al-Assal, et les preuves ont été transmises au secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, a-t-il ajouté.

Ces preuves seront aussi communiquées aux puissances occidentales (Etats-Unis, France, Royaume-Uni) qui ont de leur côté accusé l’armée syrienne d’avoir eu recours à plusieurs reprises à des armes chimiques contre l’opposition.

Selon l’ambassadeur, les rebelles syriens ont utilisé un projectile de type “Bachar 3” et  les échantillons recueillis sur le site de Khan al-Assal après cette attaque ont été analysés par un laboratoire russe compétent en matière d’armes chimiques. “Les résultats indiquent clairement que le projectile était rempli de gaz sarin”, a-t-il affirmé.

Le projectile et son contenu étaient récents mais “pas de fabrication industrielle”, a précisé M. Tchourkine, qui a refusé de spéculer sur la manière dont l’opposition aurait pu se les procurer.

Source: Al Manar

Urgent : l’attaque chimique des terroristes contre la population d’Alep

IRIB – 15 civils syriens ont péri dans l’attaque aux roquettes contenant de la matière chimique des terroristes.
 
L’attaque a eu lieu dans la localité de Khan al Assal dans la banlieue d’Alep. Il y a un mois les médias avaient publié des documents selon lesquels le Qatar tentait de transférer les armes chimiques de la Libye vers Homs pour en doter les terroristes en guerre contre l’Etat syrien.
L’objectif est clair, le Qatar et ses alliés cherchent à trouver un prétexte pour déclencher une intervention militaire de l’Otan contre la Syrie en accusant le régime Assad d’avoir recours à l’arme chimique.
 
La société britannique Britain Dabensel a, selon ces documents recu une proposition qatarie selon laquelle elle transférerait les armes chimiques de la Libye à Homs et engagerait plusieurs ukrainiens à apparaitre devant la caméra à prétendre être  mercenaires russes de l’armée arabe syrienne  capturés par les rebelles.
 
Le document qui a été publié dans les médias est donc celui de la société britannique en question qui se lit ainsi : ” nous avons recu une bonne proposition de la part du Qatar et au sujet de la Syrie. Les qataris ont proposé ceci et disent que l’idée en appartient aux Américains. nous devons selon cette proposition transférer de la matière chimique, identique à celle que les Russes utilisent, de la Libye à Homs. ils nous demandent aussi d’engager des mercenaires ukrainiens. Ils paient bien. Ca vaut le cout, dit le document daté du 24 décembre.
 
La question est dès lors la suivante : Que fera la Russie?