Le droit d’écrire l’Histoire ou pourquoi la situation s’enlise-t-elle en Syrie ?

20120916-175335.jpg

Égalité & Réconciliation

Une foule aveuglée pense encore que le conflit syrien est celui de rebelles révolutionnaires contre les forces dictatoriales d’un régime archaïque. Pour seul indice, ces enthousiastes se réjouissent à l’idée qu’on destitue une famille après des décennies de monopole sur la présidence. Oui, le message leur semble fort, à eux qui connaissent une alternance gauche-droite qui donne lieu à de vils débats sur les détails d’un programme politique essentiellement similaire. La tactique du pouvoir est moins subtile en Orient et elle transparait à l’oeil à peine plus averti du sujet occidental. Forts de cette belle preuve d’intelligence, il suivent assidument la propagande d’état relayée par les médias dominants.

Pourtant, beaucoup d’informations, des copies de documents, des vidéos et des analyses qui leur permettraient de décrypter ce message médiatique unilatéral sont disponibles sur des sites internet alternatifs. Seulement, par paresse, par rejet viral des thèses dites “complotistes” ou par peur d’être manipulée par des organes qui seraient infiltrés par le gouvernement syrien et produiraient allègrement les faux que celui-ci leur fournirait, cette foule refusera toujours de se renseigner de cette façon. Alors à cette masse-là, qui ne se lasse souvent pas de commenter l’actualité d’un ton savant, voici ce que l’on peut sereinement affirmer : le message des médias, se faisant souvent le relai de sources peu diversifiées (AFP, Reuters et Al-Jazeera), est rempli d’impasses logiques et de mensonges transparents.

Continue reading