Faudra-t-il un printemps français ?

Par Charles Consigny

La semaine dernière, un homme s’est planté devant une agence Pôle emploi et a mis le feu à ses vêtements qu’il avait imbibés d’essence. Le temps pour les gens qui étaient là d’essayer de le sauver, c’était trop tard, il est mort brûlé. On n’est pas parvenu à décrocher la corde du pendu. À cet homme on avait refusé des allocations, il n’avait pas suffisamment cotisé, ou pas dans les règles, quelque chose comme ça. Les médias ont relaté les faits, les gens qui travaillent à la gestion du chômage ont invoqué leur manque de moyens, il y a eu quelques larmes de crocodile et quelques larmes sincères, et puis c’est passé. En Tunisie, c’est l’immolation d’un homme qui a déclenché la révolution, et celles de l’Égypte et de la Libye ensuite. Chez nous, rien. Chez nous, on mange n’importe quoi, on ferme les usines, on laisse les narcotrafiquants faire leur loi sur des villes entières, on déplore tous les jours mille chômeurs supplémentaires, on assiste impuissants au désastre scolaire et, de toute façon, on conseille aux jeunes de quitter le pays, à moitié en espérant qu’ils reviendront moins bêtes, à moitié parce qu’on a abdiqué et qu’on veut leur éviter les années qu’on leur fabrique.

Comme il l’avait annoncé, le président déjà sortant gouverne dans la concertation, c’est-à-dire en prenant soin de ne rien enlever aux privilèges catégoriels et individuels et en laissant divers lobbies lui dicter sa politique : il est faible avec les banques, faible avec les Allemands, faible avec l’idéologie des sociologues de gauche (pléonasme), du magazine Elle et d’Harlem Désir (triple pléonasme), faible avec les syndicats (quadruple pléonasme), faible avec les barons locaux (quintuple). Il est le roitelet d’Ile-de-France à la main de vassaux plus puissants que lui.

Place au cauchemar fiscal

Cela lui convient : comme il est mou, incompétent et inexpérimenté, François Hollande Continue reading

LA FRANCE A FAIM ET AUTRES INFOS ÉCONOMIQUES QUE LES MÉDIAS ET LE POUVOIR VOUS CACHENT

20130131-090126.jpg
dessin Florian Quillec

LA FRANCE A FAIM (Suite No 3 franchement alarmante) A LIRE D’URGENCE

Par Pierre Jovanovic

du 28 au 31 janvier 2013 : Toutes les informations que je vois passer depuis quelques mois nous montrent qu’il y a un grave problème en France mais que l’Elysée a décidé non seulement de ne pas traiter, mais aussi de superbement ignorer. Sans même parler des vaches et chèvres abattues et dépecées sur place, les gendarmes de compagne me rapportent, unanimenent, l’explosion des vols de bois, de poules, etc., dans les jardins privés des Français… Du jamais vu de mémoire de gendarme moderne. A vous de juger les conséquences des 7 informations qui me sont arrivées la semaine passée:

1) Francis nous dit: “A la mi-janvier, le magasin LIDL de Cusset Vichy a installé une caméra de surveillance près des rayons viande et produits frais. Très probable conséquense de vols” .

2) Mme Dumortier, elle, a vu passer cet article de l’Avenir: “Voici encore un vol de viande… 1300 jambons se sont fait la malle à Vaux lez Rosières. Les établissements Hartman sont sans nouvelles de 1300 jambons”

3) Mme De Morais nous montre que ceci n’est pas l’exclusivité de la France mais aussi du Portugal. “Chez les “piigs”, le thon et les saucisses en boîte sont en première place des produits les plus volés devant les produits cosmétiques, lire ici Tvi24“.

4) Mr Mallia, lui, nous montre que les grands groupes industriels ont compris ce qui se passe et s’adaptent, lisez bien: “Vous avez déjà parlé des réductions cachées des grammages des produits alimentaires. Je vous ai ressorti deux articles qui parlent des réductions des grammages qui concernent les PDG de Carrefour et d’Unilever. Ils parlent de réduire ouvertement les grammages pour faire face au retour de la pauvreté en Europe, cela pour préserver leur chiffre d’affaire face à la paupérisation des populations. Ce qui est intéressant est ce que j’avais entendu sur BFM où le PDG d’Unilever évoquait que cette stratégie s’inspirait de celle que ce groupe a mené pour s’implanter dans les pays asiatiques pour toucher les clients pauvres. Unilever a, dans ces pays , lancé des “mini produits” : un paquet de lessive réduit de moitié un mini rouge à lèvre… Cela pour permettre à ces populations d’accéder au lifestyle occidental. Maintenant cela arrive chez nous en Europe pour d’autres raisons diront nous… Donc la boucle est bouclée… Liens de ces articles sur La Tribune1 et sur La Tribune2.

5) Mr Xxxx, lui, revient sur les bêtes et le bois: “Les vaches qui se font abattre et dépecer dans leurs paturages, c’est même passé à la TV! Cela fait plus d’un an que cela dure. (Au fait je travaille au Ministère de l’Agriculture). Maintenant je vais vous parler du vol de bois. De nombreux cas et différent modes opératoire. Un collègue se rend sur une de ses parcelles forestières afin de procéder à coupe du bois pour se chauffer (le fioul est trop cher pour continuer à l’utiliser dans les vieilles maisons de la campagne française). Quelle ne fut pas sa surprise quand, arrivé sur place, il constate que son bois à déjà été coupé et emporté.

Continue reading

REVEALED : HOW FRENCH RAID KILLED 12 MALIAN VILLAGERS

20130129-083328.jpg

A father has described the moment a French attack helicopter bombed his town in Mali, killing his wife and at least three children from another family. Amadou Jallo, 57, lost his wife Aminata in the attack on Konna in which 12 civilians died and 15 more were injured.

But the couple’s one-year-old son, Saida, miraculously survived the assault despite the fact he was being carried on his mother’s back when the helicopter struck. “I thank Allah that my son is alive. It is amazing, a miracle, that he was not hurt,” he said.

The deaths – which included those of three children aged under 11 – occurred two weeks ago as French forces tried to drive out Islamists who had taken the town from government forces, but are only now being reported after Malian troops allowed reporters into Konna at the weekend.

One French helicopter pilot also died in the assault, to date the only confirmed French casualty of the war. French and Malian forces were closing in on the ancient town of Timbuktu tonight after advancing deep into the territory held by Islamist rebels. Earlier, there were ecstatic scenes in Gao as government troops entered the largest town in northern Mali for the first time in nine months.

Continue reading

France boosts security in Niger nuclear site for fear of Mali war backlash

20130128-192645.jpg

France is deploying special forces and more equipment to Niger to improve security of the French nuclear company Areva, fearing a backlash in reprisal for French-led war in Mali, a report says.

PressTV

Over 70 percent of French electricity comes from nuclear reactors while much of the uranium used for fuel is extracted in Niger by Areva whose production sites are located in the towns of Arlit and Imouraren in the African country, south of Algeria, French magazine Le Point reported.

The deployment came after the January 16 deadly hostage-taking incident when a group of gunmen stormed a gas plant near Algeria’s border with Libya, kidnapping dozens of foreigners and a group of Algerian workers.

The attackers, reportedly linked to the fighters in neighboring Mali, said they had carried out the attack in retaliation for the French-led war in Mali.

France launched the war on January 11, under the pretext of halting the advance of the fighters who control the north of Mali. The United States, Canada, Britain, Belgium, Germany, and Denmark have said they would support the French war in Mali.

Meanwhile, the French-led war in Mali has forced Paris to increase security at home. The police and army presence, according to the magazine, has risen at government buildings, famous tourist sites, and subway and railway stations.

Security has also been increased around French President Francois Hollande who came to power in May 2012. In addition, armed French soldiers are reported to patrol inside the metro, ride trains and watch main streets like the Champs-Elysees.

Presently, France has over 2,100 forces in Mali while its Western allies have provided Paris with logistical support.

France has also received intelligence and logistic support from the United States.

The Economic Community of West African States has also pledged to throw their support behind France by sending some 5,800 soldiers to Mali.

Some political analysts believe that Mali’s abandoned natural resources, including gold and uranium reserves, could be one of the reasons behind the French war.

MR / MA

Mali : une guerre peut en cacher une autre

20130123-075459.jpg

Par Thierry MEYSSAN via E&R

Préparée de longue date et annoncée par François Hollande six mois à l’avance, l’intervention française au Mali a été présentée comme une décision prise en urgence en réponse à des développements dramatiques. Cette mise en scène ne vise pas seulement à s’emparer de l’or et de l’uranium maliens, elle ouvre surtout la voie à une déstabilisation de l’Algérie.

20130123-075548.jpg
Depuis Nicolas Sarkozy avec Laurent Gbagbo, Mouammar el-Kadhafi et Bachar el-Assad, la diplomatie française pratique le baiser de Judas. Ici le président François Hollande venu à Alger embrasser son homologue Abdelaziz Bouteflika, le 19 décembre 2012. Trois semaines plus tard, il allumera la guerre au Mali pour enflammer l’Algérie.

« L’appétit vient en mangeant », dit le proverbe. Après avoir recolonisé la Côte d’Ivoire et la Libye, puis tenté de s’emparer de la Syrie, la France lorgne à nouveau sur le Mali pour prendre l’Algérie à revers.

Durant l’attaque de la Libye, les Français et les Britanniques ont fait un large usage des islamistes pour combattre le pouvoir de Tripoli, les séparatistes de Cyrénaïque n’étant pas intéressés à renverser Mouammar el-Kadhafi une fois Benghazi indépendante. À la chute de la Jamahiriya, j’ai personnellement été témoin de la réception des dirigeants d’AQMI par des membres du Conseil national de transition à l’hôtel Corinthia, qui venait d’être sécurisé par un groupe britannique spécialisé venu exprès d’Irak. Il était évident que la prochaine cible du colonialisme occidental serait l’Algérie et qu’AQMI y jouerait un rôle, mais je ne voyais pas quel conflit pourrait être utilisé pour justifier une ingérence internationale.

Paris a imaginé un scénario dans lequel la guerre pénètre en Algérie par le Mali.

Continue reading

François Hollande a “éviter d’énerver” le président Abdelaziz Bouteflika

 
Le journal français “Le Canard Enchaîné” révèle ce mercredi que François Hollande a “éviter d’énerver” le président Abdelaziz Bouteflika lors de son discours prononcé le 20 décembre dernier devant les parlementaires algériens en trappant une petite partie de son allocution. 

A en croire le même journal, le président français avait reconnu la veille en réponse à une question d’une journaliste algérienne l’existence de divergences entre Alger et Paris sur le dossier syrien en affirmant qu’”il y a une différence, et je la respecte, mais nous nous avons considéré qu’il fallait, dès lors que nous souhaitions une transition, qu’il y ait bien un interlocuteur légitime qui représente la Syrie demain, c’est le choix que nous avons fait”. 

Le lendemain lors du discours de François Hollande les deux phrases suivantes : “nous avons participé (avec les Algériens) à la réunion récente des Amis du peuple syrien” et “notre solidarité est essentielle à cet instant critique où le régime de Bachar El Assad fait la guerre à son propre peuple, et où nous devons aider les Syriens à trouver la voie de la liberté” sont effacées, toujours selon le “Le Canard Enchaîné” pour qui, l’évocation de la crise syrienne figurait dans la version écrite distribuée aux journalistes pendant qu’il était à la tribune. Alors que “le président français a fait l’impasse sur ce dossier à propos duquel les avis de la France et de l’Algérie divergent”. 

A l’origine de ce changement de dernière minute dans le discours du président français, selon le même hebdomadaire, “un tête à tête quelques heures avant le discours de François Hollande, Abdelaziz Bouteflika a glissé une remarque au président français”. Bouteflika aurait relevé que le positionnement de la France en Syrie “n’est pas cohérent avec celui au Nord-Mali”. 

Selon le Canard Enchaîné, c’est ce “message” qui aurait fait changer d’avis François Hollande évitant ainsi d’évoquer le dossier syrien dans son discours devant les parlementaires algériens.

L’organisation sioniste, le Crif, fustige le clip de Zebda «Une vie de moins»

Arme redoutablement aiguisée, la propagande du Crif redouble de virulence dès qu’un grain de sable salvateur, source de lumière, parvient à enrayer sa mécanique pro-sioniste parfaitement huilée.

Sur des paroles de l’universitaire de renom Jean-Pierre Filiu, auteur de l’ouvrage historique « Une histoire de Gaza », et interprété par Zebda, le célèbre groupe toulousain qui en a composé la musique, le clip « Une vie de moins » est ce petit grain de sable musical qui égrène, depuis le 7 octobre, les notes de la vérité sur Gaza, et que le Crif a fustigées comme des fausses notes grinçantes semeuses de cacophonie.

Diffusé sur France Télévisions, le clip de Zebda appuie là où ça fait mal en laissant entendre une dissonance inaudible pour le président du Crif, Richard Prasquier, qui, lui, s’autorise des analogies nauséabondes à tous les micros en comparant “l’islamisme avec le nazisme”, mais exige que l’on censure “un produit de propagande anti-israélienne tout à fait hallucinant“, comme l’a condamné son avocat Bertrand Ramas-Muhlbach.

Comment discréditer la dernière composition engagée de Zebda si ce n’est en criant à “l’incitation à la haine” et à “l’irresponsabilité de France Télévisions qui se prête au jeu” ! La parade était toute trouvée pour Richard Prasquier, et le refrain lancinant de l’antisémitisme est une nouvelle fois entonné pour couvrir l’expression de la vérité sur  l’ultra-sionisme de l’Etat hébreu.

Dans cette vaste mystification, la petite musique entêtante de la recrudescence de l’antisémitisme a rythmé le pas de deux entre Benjamin Netanyahu (NDLR: de son vrai nom Mileikowsky), le stratège en chef d’un régime d’apartheid et de la barbarie de l’opération plomb durci en décembre 2008, et son hôte François Hollande, dont les ronds de jambe ont donné la très désagréable impression qu’il était invité dans son propre pays…

Un Premier ministre israélien, à droite de l’extrême droite, en pleine campagne électorale, qui est allé jusqu’à convier les juifs de France à s’installer en Israël, tandis que la République lui donnait une accolade chaleureuse.

Continue reading

Al-Qaeda urges support for Syria rebels (like Obama and Hollande…)

20121028-094422.jpg
Al-Qaeda urges support for Syria rebels

Al-Qaeda leader Ayman al-Zawahiri has called for support for foreign-backed insurgents in Syria to topple the government of Syrian President Bashar al-Assad.

“I incite Muslims everywhere, especially in the countries that are contiguous to Syria, to rise up to support their brothers in Syria with all what they can and not to spare anything that they can offer,” Zawahiri stated in a two-hour video released on Jihadists websites.

Syria has been experiencing unrest since March 2011. Many people, including large numbers of security forces, have been killed in the turmoil.

Damascus blames the West and some of its allies, including Saudi Arabia, Qatar and Turkey, for arming and funding the insurgents.

Despite a temporary truce that took effect in Syria on Friday, the insurgents launched attacks in several areas, killing dozens of people and injuring tens of others.

The Syrian army has said that it is fully committed to the truce, but it is responding to insurgent attacks that violate the ceasefire.

Source: PressTV