L’ÉTAT PS EFFACE LA DETTE DE “L’HUMANITÉ” (5 MILLIONS EUR) AVEC L’ARGENT DES CONTRIBUABLES

20131206-060758.jpg

Les socialistes kleptomanes viennent de faire passer un amendement qui prévoit l’effacement de la dette de 5 millions d’euros contractée par le journal communiste et de propagande de la CGT et du Front de gauche, l’Humanité. Depuis de nombreuses années ce journal est en faillite. Il est diffusé auprès d’à peine 40 000 personnes, et sa dette s’élève à 10 millions d’euros. L’État socialiste a donc décidé de fermer les yeux sur la moitié de la dette du journal.

20131206-060816.jpg

Encore une fois, la presse d’opinion, qui ne se vend plus, vit des subsides de l’État, donc de nos impôts. Un scandale ! Surtout quand on sait que les patrons de PME et PMI, ou les artisans croulent sous les taxes et ne bénéficient jamais de la même mansuétude de la part du fisc. Le PS est un parti de mafieux qui transforme notre pays en pétaudière néo-féodale.

20131206-061024.jpg
Nous savons maintenant quelle est la Main qui nourrit le Sénateur Franc Maçon Mélanchon: François HOLLANDE. “Allez viens ici mon Toutou”

voir et lire l’article additionnel sur le site de l’assemblée nationale

AMENDEMENT N°410

présenté par

le Gouvernement
———-

ARTICLE ADDITIONNEL

APRÈS L’ARTICLE 33, insérer l’article suivant:

Les créances détenues sur la Société nouvelle du journal L’Humanité au titre du prêt accordé le 28 mars 2002, réaménagé en 2009 et imputé sur le compte de prêts du Trésor n° 903‑05, sont abandonnées à hauteur de 4 086 710,31 euros en capital. Les intérêts contractuels courus et échus sont également abandonnés.

EXPOSÉ SOMMAIRE

L’article 24 de la loi organique relative aux lois de finances précise que « toute échéance qui n’est pas honorée à la date prévue doit faire l’objet, selon la situation du débiteur : – soit d’une décision de recouvrement immédiat, ou, à défaut de recouvrement, de poursuites effectives engagées dans un délai de six mois ; – soit d’une décision de rééchelonnement faisant l’objet d’une publication au Journal officiel ; – soit de la constatation d’une perte probable faisant l’objet d’une disposition particulière de loi de finances et imputée au résultat de l’exercice dans les conditions prévues à l’article 37. Les remboursements ultérieurement constatés sont portés en recettes au budget général. » Or, la Société nouvelle du journal L’Humanité ne peut faire face au remboursement de sa dette contractée auprès de l’État (prêt du fonds de développement économique et social – FDES), sur le capital et les intérêts, parce que ses résultats financiers sont très faibles et qu’elle ne possède plus d’actifs.

Par conséquent, il est nécessaire d’abandonner cette créance détenue par l’État sur cette société.

Ce prêt a été initialement accordé à partir du compte de Trésor n°903‑05 « Prêts du fonds de développement économique et social ». Les opérations portées sur ce compte ont été reprises sur le compte de concours financiers « Prêts et avances à des particuliers ou à des organismes privés » dans le cadre de la loi de finances pour 2006.

Signer la pétition : Moi contribuable, je ne veux pas payer la dette du journal l’humanité. Je signe et je fais signer cette pétition.

Source: Prêchi-Prêcha

Advertisements

Manif du Front de Gauche: La MANIP DES MÉDIAS

MELANCHON C’EST FINI

Mélenchon ne fait plus recette. Ses admirateurs sont de moins en moins nombreux. Sa manif anti- fiscalité a fait un flop. Selon les services de la préfecture ils n’étaient même pas 7000… malgré les fausses déclarations du Front de gauche et ce qu’auraient pu nous faire croire les images télé :

20131201-203956.jpg

Source: Prêchi-Prêcha

Quand Mélenchon veut faire oublier qu’il a voté Hollande…

Nous avons eu le tweet railleur de Mélenchon sur la chute de Marine Le Pen. Puis le texte d’un conseiller municipal du Front de gauche appelant à lui« briser les os ». Enfin, Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche, a déclaré, surRMC, qu’il fallait politiquement la boxer.

Ces petites piques paraissent bien molles en comparaison des passes d’armes Jaurès/Déroulède ou Léon Daudet/Aristide Briand. Toutefois, dans notre paysage politico-médiatique tiède et aseptisé, ces attaques dissonent.

Quel est donc le motif de cette tentative de virilité verbale ? Officiellement, on le sait, Marine Le Pen a été désignée par le Front de gauche comme le principal mal frappant la France. Ainsi, pour l’extrême gogôche caviar, l’ennemi prioritaire n’est ni l’Union européenne, ni l’OTAN, ni les banques, ni les hedge funds, ni les fonds de pension, mais la présidente du Front national. Et qu’importe si le FN, du fait qu’il n’ait jamais eu le pouvoir, n’est pas responsable de la législation (européenne) qui fait souffrir la France. Qu’importe aussi que le FN, contrairement au Front de gauche, n’ait pas appelé à voter pour l’UMPS aux élections présidentielles. Marine Le Pen reste la grande méchante officielle.

Nous l’avons tous compris : la tentative de virilité verbale du Front de gauche n’est qu’un très grossier masque destiné à cacher sa lâcheté, sa tartufferie et son impuissance politique.

La Front de gauche a beau essayer de nous faire oublier qu’il a appelé à voter François Hollande, l’homme qui s’attaqua au CDI, il n’y arrivera pas. De même n’arrivera-t-il pas à nous faire croire qu’il est un véritable parti d’opposition. En effet, le Front de gauche souhaite rester dans l’UE, bras armé de l’oligarchie financière. Par politesse, nous n’évoquerons pas le soutien actif du Front de gauche à la poursuite de l’immigration massive, arme ultime du capital s’il en est.

C’est donc le cas de le dire, le Front de gauche se paye de mots : il attaque avec virulence une figure qui n’est pas responsable de nos malheurs et évite d’égratigner nos vrais maîtres et bourreaux. Par un antifascisme complètement ringard, il essaie de camoufler une politique de collaboration de classe somme toute visible et évidente.

Excepté quelques bobos, on discerne mal qui pourrait tomber dans un panneau aussi mal ficelé.

C’est pourquoi nous l’annonçons d’ores et déjà : le Front de gauche est une baudruche médiatique qui se dégonflera dès qu’on ne lui tendra plus le micro.

Source: Boulevard Voltaire

Quand le Front de Gauche appelait à voter Cahuzac

20130405-182714.jpg

Prêchi-Prêcha

Participant à la même loge, le Franc Maçon Mélenchon devait fréquenter son frère de tablier jérôme Cahuzac à l’occasion de leur soirée déguisé en gourou maçonnique . Mais Mélenchon est un pitre; alors aujourd’hui il tape dans les mains, remue du croupion, éructe des mots sales et indigents, bave de colère comme un dingue incontinent qui serait atteint de la maladie d’Alzheimer. Il fait tout pour faire oublier qu’il a passé plus de trente ans au PS. Que grâce à ce parti il s’est fait une fortune de sénateur sur le dos des contribuables.

Qu’il a voté Maastricht. Qu’en tant que ministre il a tenu la main de Jospin pour signer les accords de Barcelone. Qu’il a des liens d’amitié avec le conseillé de sarkozy et ex-directeur de Minute (journal d’extrème droite hostile au FN) , Patrick Buisson.

Qu’il a également des liens avec Serge Dassault, l’actionnaire principale du Figaro dont on ne peut pas dire qu’en matière d’éthique électorale se soit un exemple puisqu’il a magouillé avec Mélenchon pour garder sa place de sénateur. Il oublie qu’il a soutenu l’attaque en Libye, et qu’il appelé à voter François Hollande comme ses petits lieutenants ont appelé à voter Cahuzac.

Le Front de Gauche c’est le cirque Bouglione… en moins drôle.

Communiqué du Front de Gauche Villeneuve pour le second tour des législatives – 13/06/12

Le Front de Gauche remercie chaleureusement les 2169 électrices et électeurs de la 3eme circonscription du Lot et Garonne qui ont voté pour sa candidate Marie Héléne Loiseau (et son suppléant O. Sottoriva), les plaçant ainsi en quatrième position de la circonscription

Pour battre la droite nous appelons nos électeurs à voter pour le candidat de gauche arrivé largement en tête.

Le Front de gauche ne lâche rien.

(…) Front de Gauche 47

Pourquoi je ne voterai pas pour Jean Luc Melenchon aux élections présidentielles de 2012

J’ai longtemps pensé à voter pour Jean Luc Mélenchon aux élections présidentielles de 2012. Surtout après la lecture de plusieurs de ses livres. En effet, son discours me séduisait: Redonner à l’Homme une place centrale dans la société au détriment du capital et de la haute finance. Oui, je suis pour. Qui ne l’est pas? Mis à part ceux qui détiennent le “capital” puis dirigent et bénéficient des profits extraordinaires de la haute finance?

Pourquoi je ne voterai pas Mélenchon? La raison est très simple. Et vous la comprendrez en lisant le courriel que je lui ai adressé le 18 Mars 2011 suite à son passage dans l’émission de Jean Jacques Bourdin sur RMC. Bien entendu, ce mail est resté sans réponse malgré 7 relances. Si vous aussi vous souhaitez obtenir une réponse au sujet que j’aborde dans ledit courriel, vous pouvez “tenter” de contacter Jean Luc Mélenchon à l’adresse qui suit:

jean-luc.melenchon@europarl.europa.eu ou comme je l’ai également fait, en passant par son site: http://www.jean-luc-melenchon.fr/contact/

Email à Jean Luc Mélenchon du 18/03/2011

Sujet: Résolution UNSC

Monsieur Melenchon,

Je vous ai entendu ce matin 18/03/2011 sur RMC (émission de M. Bourdin). Et tenais simplement à vous dire à quel point je suis déçu par votre position sur la question Libyenne!

Je vous pensais proche du peuple, et désireux d’œuvrer pour ce dernier, en dénonçant les manipulations incessantes auxquelles se prêtent nos medias. Egalement, en dénonçant les manipulations et leurres auxquels nous soumettent nos dirigeants.

Après lecture de “L’autre Gauche” et “Qu’ils s’en aillent tous”, il ne faisait aucun doute que mon vote irait au Front de Gauche. Bien que je notais déjà une certaine faiblesse en matière de politique extérieure. Ce vote, vous l’avez perdu ainsi que celui de tous mes proches. Malheureusement, nous n’avons plus d’autres alternatives que l’abstention.

Votre Xénophilie affichée et démagogie ne suffisent plus.

Revenons sur la question Libyenne : je n’ai pas la prétention de vous apprendre les enjeux poltico-stratégiques et énergétiques de ce pays. Ni de vous apprendre l’histoires de ces « pseudo » mouvements rebelles, organisés depuis Washington, et financés par des agences gouvernementales et ONG (Notamment la N.E.D …)

Je trouve tout simplement déplorable la récupération médiatique que vous faites de cette situation, en profitant d’une population (FRANCAISE) totalement désinformée et soumise à une féroce propagande médiatique. Je m’explique : la résolution est présentée comme ayant un but « humanitaire » et également un but de venir en aide aux « révolutionnaires ». Et donc, le front de gauche qui prône la révolution, s’engouffre dans la brèche en disant que bien sur, il faut soutenir les révolutions populaires !

Une démarche honnête, venant d’un homme tel que vous, un intellectuel, se disant proche du peuple, transparent, dénonçant les « autres » politiciens, aurait été de revenir en détail sur l’histoire de la Libye (depuis que Kadhafi la dirige) et d’approfondir un peu plus vos recherches au sujet de ces pseudo-révolutions. Et d’exposer par la suite un avis avisé sur la question.

Aussi, depuis quand une intervention militaire est une bonne chose pour un peuple ? Vous expliquiez ce matin, que vous étiez contre l’intervention en IRAK (1ère et 2nde guerre du Golfe). Bravo Monsieur Melenchon, merci de rappeler ces faits, qui soit dit en passant, ne sont pas spécialement glorieux, il s’agissait là de ne pas soutenir une démarche américaine criminelle, quoi de plus normal ? Vous ajoutez également qu’il s’agira d’une intervention « light », il ne s’agira que de clouer au sol l’aviation Libyenne. Une chose semble vous échapper. Non, elle ne vous échappe pas. Vous êtes tout simplement du même acabit que ces « politiciens » que vous aimez critiquer. Kadhafi a regagné le contrôle du pays, et est donc aux commandes de l’armée. Dans ses nombreuses déclarations, il montre une détermination sans faille et promet de se battre jusqu’à « la dernière goutte de son sang ». Et donc, cette intervention « light », vous le savez très bien, deviendra par la force des choses une opération sanglante. Qui ne bénéficiera à aucun Libyen. Ni rebelle, ni pro-gouvernement. Elle provoquera une déstabilisation comme celle que nous voyons en Irak. Et ceci, servira les intérêts de ces « élites » qui apparemment vous répugnent (TOTAL, BP, ETC…)

A ce moment là, peut être aurez vous l’occasion d’une seconde récupération politique en dénonçant l’enlisement ?

Pensez bien que si je prends le temps de vous écrire ces mots, c’est que ma déception est grande. Il ne s’agit pas de simples diatribes sous le coup de la colère. Je souhaite très sincèrement que ces quelques lignes vous fassent réfléchir, et qu’elles suscitent votre envie d’approfondir le sujet, et d’avoir une approche intellectuellement plus honnête.

Je reste à votre entière disposition pour continuer cet échange

Bien respectueusement,

MKERone