Pierre Jovanovic sur la série de “suicides” dans les grandes banques

STERIA ET GOLDMAN SACHS PARTIES PRENANTES DANS LES PORTIQUES D’ECOTAXE !

20131104-093656.jpg

bastamagazine, via Pierre Jovanovic

QUIMPER
Sarkozy ou Hollande, peu importe, sachez seulement que la décision a été prise au pire de la crise économique et quand tout le monde connaissait le rôle néfaste de la Goldman Sachs. Cela n’a pas empêché les enarques de confier à la banque américaine Goldman Sachs le soin de gérer les rentrées de ces portiques!!! “Derrière cette taxe écologique se cache une autre question qui n’a jamais été soumise au débat public: c’est la première fois que la collecte de l’impôt est confiée à des entreprises privées. Un consortium emmené par Benetton, Goldman Sachs, Thalès et SFR empochera 20% des recettes de la taxe pour assurer son recouvrement … Le produit de la perception de la taxe, estimée à 1200 millions d’euros par an, sera reversé à l’administration des douanes. Une première en matière de fiscalité! Un système choisi sous Sarkozy et mis en œuvre par un gouvernement socialiste et écologiste… L’écotaxe “s’appuie sur un mode de recouvrement entièrement nouveau et automatisé. A bien des égards, c’est une taxe du XXIe siècle !”, s’enthousiasme la sénatrice UMP Marie-Hélène Des Esgaulx, dans un rapport remis à la Commission des finances en février dernier”. Et comme le contrat va être rompu, les Français vont quand même payer 1 milliard à ces entreprises pour les dédommager!

Mais il ya mieux, lisez bien, c’est totalement fou, on retrouve la Steria, auteur du logiciel bâclé Louvois qui ne paye pas les militaires:” Qui va toucher ces 280 millions par an (desquels sont déduits 50 millions de TVA)?

Un consortium d’entreprises baptisé Ecomouv, mené par le groupe italien Autostrade per l’Italia. Celui-ci est une filiale d’Atlantia, la société qui gère la plupart des autoroutes italiennes. Elle est détenue (à 48 %) par le fonds d’investissement Sintonia, propriété de la famille Benetton. La banque Goldman Sachs est entrée au capital de ce fonds en 2008. Autostrade, qui détient 70 % d’Ecomouv, s’est allié avec les groupes français Thales, SNCF, SFR et Steria … Visiblement, personne ne s’est demandé comment la SNCF appréhendera d’éventuels conflits d’intérêt, alors que les 3300 camions de sa filiale Geodis, spécialisée dans le transport de marchandises, seront concernés par l’écotaxe … Ecomouv prévoit des recettes de près de 2,8 milliards d’euros pour les 11,5 années d’exploitation du dispositif”…

Jon Corzine will not face criminal charges over MF Global

20130816-175641.jpg
John Corzine with Obama: file photo.

If you are a billionaire former Goldman Sachs CEO, ex-governor, and one of Obama’s biggest donors and steal $1.2 billion directly from the accounts of your customers and cover-up that theft, then you are not a criminal.

If you reveal the un-Constitutional spying on all American citizens by the government, you are a traitor and face life imprisonment.

This is your American Republic in a nutshell. Anyone that doesn’t believe we are a corporate fascist oligarchy run by the ultra-wealthy for the benefit of the ultra-wealthy, just isn’t thinking. And the beat goes on.

There will be no criminal charges for former New Jersey Governor Jon Corzine over the use of customer funds leading up to collapse of MF Global.

The criminal probe into whether there was wrongdoing on the part of Corzine by the Department of Justice will now be dropped due to lack of evidence, said a report in The New York Post, citing a person with knowledge of the matter.

But the former CEO of Goldman Sachs is not out of the woods.

Corzine is facing civil charges by the Commodities Futures Trading Commission for illegally using customer funds in the last few days of MF Global to help keep the company afloat. The firm’s former assistant treasurer Edith O’Brien is also caught up in the scandal and charged by the CFTC for making the transfers.

Ultimately Corzine was charged by the regulator for failure to segregate and misuse of customer funds and failure to supervise diligently. O’Brien was charged with one count failure to segregate and misuse of customer funds.

To support the allegations, the CFTC used a recorded telephone conversations to support their charges that Corzine was fully aware of the transfers.

Both Corzine and O’Brien have denied any wrongdoing.

SEE ALSO:

– Jon Corzine charged by regulators in connection with MF Global collapse

– Congressional report blames Corzine for MF Global’s collapse

– PFGBest = MF Global part 2; $220 million in segregated client money has disappeared as founder attempts suicide

– Jon Corzine, the man who stole $1.6 billion from customers for JP Morgan

Source: http://www.theburningplatform.com/?p=57341

Que savait Mario Draghi de “l’arrangement” des comptes de l’Italie pour entrer dans la zone euro

20130630-033518.jpg

Prêchi Prêcha

L’Italie est exposée à une perte de 8 milliards € sur des dérivés, Mario Draghi impliqué. Maquillages, mensonges, détournements sont les mamelles de l’Union Européenne….. On coule, et nos élus bronzent sur la plage !

Des informations de presse indiquent que le Trésor italien, à l’époque dirigé par Mario Draghi, l’actuel président de la BCE, aurait contracté des produits financiers risqués dans les années 1990 pour faciliter l’entrée de l’Italie dans la zone euro. Le pays pourrait y perdre 8 milliards d’euros.

L’Italie a-t-elle précédé la Grèce dans le maquillage de ses comptes pour entrer dans la zone euro ? C’est ce que laisse entendre un rapport du Trésor italien que se sont procurés le Financial Times et la Repubblica. Selon ce rapport, l’Italie a restructuré au premier semestre 2012 huit contrats dérivés passés avec des banques étrangères pour un montant total notionnel de 31,7 milliards d’euros. Selon des experts interrogés par le FT, les pertes potentielles que le pays devrait assumer sur ces contrats seraient, au 20 juin, de 8,1 milliards d’euros. Mais le rapport ne donne aucun détail précis sur ces contrats.

Un montage désavantageux

Mais l’essentiel réside peut-être dans l’origine de ces contrats restructurés en 2012. Le Trésor italien aurait alors utilisé ces instruments pour obtenir des paiements immédiats des banques afin de faire entrer le déficit italien dans les clous des critères de Maastricht et permettre l’adhésion du pays à la zone euro dès 1999.

Selon la Repubblica, ces instruments seraient des « swap off market » qui prévoient un paiement en cash des banques au Trésor moyennant le versement d’un taux variable basé sur les taux du marché.

Continue reading

Faudra-t-il un printemps français ?

Par Charles Consigny

La semaine dernière, un homme s’est planté devant une agence Pôle emploi et a mis le feu à ses vêtements qu’il avait imbibés d’essence. Le temps pour les gens qui étaient là d’essayer de le sauver, c’était trop tard, il est mort brûlé. On n’est pas parvenu à décrocher la corde du pendu. À cet homme on avait refusé des allocations, il n’avait pas suffisamment cotisé, ou pas dans les règles, quelque chose comme ça. Les médias ont relaté les faits, les gens qui travaillent à la gestion du chômage ont invoqué leur manque de moyens, il y a eu quelques larmes de crocodile et quelques larmes sincères, et puis c’est passé. En Tunisie, c’est l’immolation d’un homme qui a déclenché la révolution, et celles de l’Égypte et de la Libye ensuite. Chez nous, rien. Chez nous, on mange n’importe quoi, on ferme les usines, on laisse les narcotrafiquants faire leur loi sur des villes entières, on déplore tous les jours mille chômeurs supplémentaires, on assiste impuissants au désastre scolaire et, de toute façon, on conseille aux jeunes de quitter le pays, à moitié en espérant qu’ils reviendront moins bêtes, à moitié parce qu’on a abdiqué et qu’on veut leur éviter les années qu’on leur fabrique.

Comme il l’avait annoncé, le président déjà sortant gouverne dans la concertation, c’est-à-dire en prenant soin de ne rien enlever aux privilèges catégoriels et individuels et en laissant divers lobbies lui dicter sa politique : il est faible avec les banques, faible avec les Allemands, faible avec l’idéologie des sociologues de gauche (pléonasme), du magazine Elle et d’Harlem Désir (triple pléonasme), faible avec les syndicats (quadruple pléonasme), faible avec les barons locaux (quintuple). Il est le roitelet d’Ile-de-France à la main de vassaux plus puissants que lui.

Place au cauchemar fiscal

Cela lui convient : comme il est mou, incompétent et inexpérimenté, François Hollande Continue reading

Goldman Sachs propose de baisser votre salaire… de 30%

20130130-204549.jpg
Quand les banquiers de Goldman Sachs donnent leur avis sur les solutions miracles à prodiguer à la France pour enrayer la crise, cela fait… mal !

économiematin.fr via E&R

Huw Pill, économiste en chef de Goldman Sachs, l’une des banques d’investissement les plus prestigieuses et sulfureuses du monde –ce n’est pas pour rien qu’elle est surnommée le « diable de la finance »- a été interviewé par le Huffington Post. D’après lui, il faudrait purement et simplement baisser les salaires de tous les Français d’environ un tiers.< Rien que ça !

Pour commencer, le « Monsieur Europe » de Goldman estime que, comparée à la Grèce, la France « a tout pour elle » mais qu’elle a deux (petits) problèmes : son « manque de compétitivité » et des « déséquilibres dans ses comptes .

Tiens donc ! Et qui grève les finances ? « Le secteur public », accusé d’être « bien trop important ». Les fonctionnaires apprécieront. Ceci dit, les dépenses de fonctionnement de l’Etat représentaient en effet 34,7% du total des dépenses en 2010 (contre 41% en 1960 !), soit le deuxième poste de dépenses derrière les prestations sociales (45,3% en 2010).

Alors pour sortir du marasme dans lequel l’Hexagone se trouve, l’économiste a une idée : « une baisse des salaires générale », afin de « regagner de la compétitivité ». 3%, 5%, 10%… ? Non ! « On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers » explique celui qui travaille dans une entreprise où, comme le souligne Time to sign off, les bonus accordés en actions aux douze membres de l’équipe dirigeante ont dépassé les 102 millions de dollars en 2012, et où le salaire moyen annuel a dépassé les 410 000 dollars… soit une augmentation de 9% en un an !

Pour autant, Huw Pill se dit >« persuadé que la France peut se réformer », dans les « trois à cinq ans », et ainsi « prendre la bonne direction ».

Quant à la zone euro, elle devrait selon lui « connaître une contraction moins importante » cette année qu’en 2012, mais, prévient-il, les lendemains ne vont pas chanter tout de suite. 2016, il faudra attendre 2016 selon ses estimations « pour retrouver une croissance modeste »r. Patience, donc ! « L’Europe va s’en sortir doucement, mais sûrement ». Si un expert de Goldman Sachs le dit, nous voilà rassurés

The Illuminati Fear Program

20121204-083735.jpg

By Dean Henderson, Left Hook

The global elite have, over the centuries, refined the techniques they employ to assure continued dominion over the resources of the planet. In the early days they simply crucified certain rebellious citizens, whilst sprinkling in the occasional peasant massacre to ensure a climate of fear and to thwart any challenge to their hegemony.

When this overtly bloody strategy provoked revolution in such disparate locales as France, America and Russia; and later Cuba, the Congo and Vietnam, the bloodline oligarchs shifted to a strategy of covert assassination and counter-revolutionary intrigues. But brutality is brutality, however subtle and disguised it may be.

So when this strategy failed to stem the tide of history, while provoking a democratic and thus subversive reaction amongst the populace, the international banking syndicate and its coterie of idle rich turned to psychological warfare. They learned that it is much easier to control a population through brainwashing than it is to mow down a more cognizant citizenry in the streets and risk backlash. The key, they learned, was to keep people docile, fearful and ignorant.

Continue reading

Of Goldman Sachs & Tenghizchevroil

20121203-204408.jpg
Goldman Sachs CEO Lloyd Blankfein tesifies before the Senate in April 2010

By Dean Henderson, Left Hook

In July 2010 those poor billionaire chaps at the bloodsucking firm otherwise known as Goldman Sachs, admitted no fraud and got slapped with a $550 million fine by the SEC. Should have been ten times the money and jail time, but hey, these same guys stiffed us for a trillion in the “banker bailout” two years ago, so who’s counting.

The first $250 million went to Royal Bank of Scotland and the German bank IKB Deutsche Industriebank AG. The other $300 million will go to the US Treasury. Seems fair that some banksters should get half, don’t you think? Glass half full: Any time you deal with a banker and come out with more than half, well hell, you did alright.

The fine amounted to 14 days of profits at Goldman Sachs. As Adelphi University professor and former Bear Stearns managing director Michael Driscoll put it, “That is a steal (for Goldman)”. Goldman shares and options surged on the news.

On the bright side, it was the biggest fine ever levied against a corporation by a US government agency. And the Justice Department is now bringing criminal charges against Goldman’s Rajiv Gupta. Citigroup found itself recently explaining how it cooked its books. And German police raided every office of UBS (Union Bank of Switzerland) on German soil in a single day, demanding records of wealthy German tax evaders.

Not well rested the heads of Morgan Stanley, JP Morgan Chase, Deutsche Bank and Bank or America, either. All spent the week waiting for the next SEC subpoena and word has it they are forthcoming.

Continue reading

Goldman Sachs Completes Economic Takeover of Europe

“Surprise” BoE pick Mark Carney attended Bilderberg meeting earlier this year

Paul Joseph Watson
Infowars.com
November 26, 2012

The “surprise” announcement that Canadian Mark Carney is to be appointed Governor of the Bank of England means that the 2012 Bilderberg attendee completes Goldman Sachs’ virtual domination over all the major economies of Europe.

Carney’s appointment has come as a shock to many who expected current BoE deputy governor Paul Tucker to get the nod, but it’s not a surprise for us given that we forecast back in April Carney would be headhunted for the position.

Carney is a former 13-year veteran of Goldman Sachs and was involved in the 1998 Russian financial crisis which was exacerbated by Goldman advising Russia while simultaneously betting against the country’s ability to pay its debt.

Carney’s appointment arrives just six months after he attended the 2012 Bilderberg conference in Chantilly, Virginia, an annual confab of over a hundred of the most powerful people on the planet who have routinely flexed their kingmaker status.

The Guardian reports that Carney is “largely unknown outside the cloistered circles of central bankers and financial regulators,” why is why his appointment came as a surprise to many, including JP Morgan’s Malcolm Barr who considered Paul Tucker to be a “shoo-in” for the job.

Carney’s status as a foreign national is cited as one of the reasons his selection came as a shock, but being Canadian he is after all a “subject” of the Queen of England, who confirmed his appointment after he was recommended to her by Prime Minister David Cameron.

The presence of Carney at this year’s Bilderberg confab undoubtedly helped him curry favor amongst the global elite and helped him to secure the position as Governor of the BoE, just as it has aided other luminaries in exalting them to higher office, such as Herman Van Rompuy, who was picked as President of the European Union just days after he attended a Bilderberg Group dinner meeting. Continue reading

The Four Horseman of the Gulf: Transocean’s Role

By David Hodges, thecommonsenseshow

Louisiana has crept back into the news again, and again, this news is not good. It is long overdue that credit be given where credit is due with regard to the underlying conspiracy in relation to the Great Gulf Coast Holocaust. As the Gulf, once again, stands upon the precipice of disaster, it is time to begin naming names. After reading the next two articles, I believe that most readers will join me in calling for indictments and long prison sentences for the complicit officials of BP, Halliburton, Goldman Sachs and Transocean.

As I pointed out in a previous article, we now conclusively know that Methane laden oil and Corexit, resulting from the BP oil spill, permeates the entire geological structure and threatens to reap widespread devastation upon the beleaguered State and perhaps even the entire region. The methane and Corexit has even made its way into the New Madrid Fault prompting FEMA earthquake drills and the need to ship thousands of generators to Louisiana. Additionally, the ongoing health, safety of the food and the quality of the air are still seriously jeopardizing the health of Gulf Coast residents and I call for justice for this catastrophe which knows no bounds.

Continue reading