Le Hezbollah défend l’intégrité du Liban ! par Richard Labévière

IRIB- Toujours inscrit sur les listes américaine et européenne des organisations terroristes, le Hezbollah libanais est engagé, officiellement, depuis l’été 2013, et en première ligne, contre les factions terroristes de Nosra, (Al-Qaïda, en Syrie), et de l’organisation «Etat islamique» (Dae’ch). Environ, 5.000 de ses combattants défendent, quotidiennement, la frontière libanaise d’Erssal, tout le long de la Bekaa-Est. Plusieurs membres de la rédaction du proche-moyen-orient.ch se sont rendus, sur le terrain.

Alors que la plupart des combats, menés par le Hezbollah, à la frontière libano-syrienne, se concentraient, jusqu’à maintenant, contre le Front Al-Nosra, dans la région du Qalamoun, c’est Dae’ch, qui a, dernièrement, fait monter la tension d’un cran, dans la région, en menant plusieurs assaut contre des positions avancées de l’organisation chi’ite. Pour la première fois, les deux formations se sont affrontées, dans les jurds (massifs) du Qaa et de Ras Baalbeck, deux zones chrétiennes de la Bekaa septentrionale, au Nord d’Erssal.

Les combattants du Hezbollah ont contré l’assaut jihadiste, lancé depuis la région du Kahf, à l’Est du jurd de Ras Baalbeck, ciblant ses positions frontalières de Qornet el-Samarmar et Qornet el-Mazbaha. Les combats, d’une extrême violence, se sont propagés, jusqu’à la région de Naamate, dans le jurd de Qaa. Faisant de nombreuses victimes, dans les rangs de Dae’ch, le Hezbollah a poursuivi son offensive, détruisant cinq véhicules blindés terroristes, à Zoueitiné et Jeb al-Jarad, ainsi qu’une rampe de lancement, pour roquettes, à Qornet al-Kaf.

L’un des «émirs» de Dae’ch et plusieurs de ses dirigeants ont été tués, à la suite d’un assaut, repoussé dans le jurd de Ras Baalbeck. Quatorze corps sont aux mains du Hezbollah.
Simultanément, dans le jurd d’Erssal, l’organisation chi’ite a neutralisé une concentration de Dae’ch. L’un des dirigeants de l’«Etat islamique», au Qalamoun, le ressortissant saoudien, Walid Abdel Mohsen al-Omari, a, aussi, été tué, durant cette attaque, confirmant, une nouvelle fois, l’implication de l’Arabie saoudite, dans les opérations terroristes, menées sur la frontière libano-syrienne. Une autre contre-attaque victorieuse du Hezbollah a été menée, à Chaabet el-Mahbas, dans le jurd d’Erssal. Elle a fait, également, de nombreuses victimes, dans les rangs des factions terroristes, suite au minage de la ligne de crête de Ras Baalbeck.

Ali Mokdad, le député de Baalbeck-Hermel, a déploré la mort de six combattants du Hezbollah : «Les habitants de la région du Qaa et de Ras Baalbeck sont, désormais, rassurés, sur les capacités défensives de la Résistance. Après ces derniers affrontements, ils sont certains que le Hezbollah est, parfaitement, en mesure de repousser les tentatives d’infiltration des terroristes, sur le territoire libanais. Une majorité des habitants d’Erssal, aussi, sait, aujourd’hui, que ces victoires sont acquises, au profit de l’ensemble de la population libanaise, et pas seulement, pour défendre la seule région de la Bekaa».

En coordination avec le Hezbollah, l’armée libanaise a renforcé son déploiement autour d’Erssal. Des hélicoptères ont été engagés contre les Jihadistes, dans le jurd de Ras Baalbeck, et plusieurs unités des forces spéciales libanaises ont pris position, au Qaa. Le père Elian Nasrallah a confirmé les effets de cette coordination entre l’armée et les unités du Hezbollah, en soulignant que les combattants chi’ites évitent d’investir les localités, afin d’éviter de prêter le flan aux critiques récurrentes de la droite libanaise, (le camp dit du 14 mars), accusant l’organisation chi’ite de mener une «guerre communautaire».

Dans ce contexte, particulièrement, éclairant, le Serial-Killer Samir Geagea, qui préside les Forces libanaises (FL) – alliées de l’Arabie saoudite et d’Israël -, a osé exprimer son «soutien total» à l’armée libanaise, estimant que «si chacun donnait libre cours à ses propres plans, le pays plongerait dans le chaos et la destruction», en ajoutant : «Sommes-nous dans un Etat ou pas ?» C’est l’hôpital, qui se fout de la charité… et le pompier-pyromane, qui récidive, après avoir estimé, à plusieurs reprises, que Dae’ch et Nosra ne représentaient pas de réelle menace, pour la souveraineté et l’intégrité du Liban !

Lorsqu’on connaît l’état structurel de sous-équipement de l’armée libanaise, dont Washington et Tel-Aviv ne veulent, toujours, pas qu’elle soit, suffisamment, dotée en moyens opérationnels autonomes, tous les experts militaires sérieux reconnaissent, unanimement, aujourd’hui, que c’est le Hezbollah, qui assure la principale charge de la défense du territoire libanais contre les terroristes de Dae’ch et de Nosra.

Il convient de relever ici l’incohérence très curieuse des choix stratégiques américains et français. Si un drone américain vient de tuer Nasser el-Wahichi – le chef d’Al-Qaïda, au Yémen -, les services spéciaux américains poursuivent leur appui logistique aux unités d’Al-Qaïda, (Nosra), engagées, en Syrie et contre le Liban… Messieurs Hollande et Fabius ne sont pas en reste, en continuant, aussi, à armer et renseigner les terroristes de Nosra, qui menacent Damas et la ville frontalière de Homs… Si les Américains gèrent la situation, au cas par cas, en fonction de leur négociation principale, sur l’avenir du nucléaire iranien, la position de Paris est on ne peut plus claire : coller aux basque du nouveau Salman d’Arabie saoudite, afin d’assurer les importants contrats commerciaux en cours, (environ, 35 milliards d’euros), avec les pays du Golfe, (non seulement, l’Arabie saoudite, mais aussi, le Qatar et les Emirats arabes unis, qui ont, dernièrement, honoré la facture de la vente des avions français “Rafale” à… l’Egypte).

Cette brillante «diplomatie économique», dite, officiellement, «sunnite», tant vantée par Laurent Fabius, pourrait – à terme – coûter très cher à la France éternelle. Non seulement, les monarchies pétrolières wahhabites continuent à financer les groupes terroristes, qui tuent des soldats français, au Sahel -, non seulement, Riyad, Doha et d’autres Emiratis continuent à soutenir les Salafistes, très actifs dans les banlieues françaises -, mais la campagne militaire, déclenchée au Yémen, par l’Arabie saoudite, pourrait s’avérer, prochainement, catastrophique, pour la stabilité interne de la monarchie pétrolière elle-même. Que fera Paris, lorsque les attentats se multiplieront, en Arabie saoudite ?

«Politique sunnite» de la France ? A quand une politique papou, celte ou bouddhiste ??? Quoiqu’il en soit, en continuant de nier le rôle défensif irremplaçable du Hezbollah, pour l’intégrité du Liban, en continuant à vouloir détruire Bachar al-Assad, plutôt que Nosra et Dae’ch, pour mieux exporter ses canons, ses avions et ses bateaux, Paris a décidé de s’engager, clairement, comme partie liée aux conflits proche et moyen-orientaux. Rompant, ainsi, avec plus de quarante ans de diplomatie gaulliste équilibrée, de médiation et de bons offices, les successeurs de Guy Mollet et des néoconservateurs américains ont pris une très lourde responsabilité…

Sacrifier l’intérêt national de la France aux intérêts, à courte vue, des marchands du CAC-40, ne suffira pas à produire une diplomatie durable, juste et équitable.

Assad: Israel Obviously Supporting Terrorists in Syria

TEHRAN (FNA)- Syrian President Bashar al-Assad said the Israeli military is obviously supporting terrorist groups in Syria by conducting airstrikes in the crisis-hit country.

“Whenever we make advances in some place, they (the Israelis) attack in order to undermine the army. It’s very clear,” Assad said in an interview with American magazine Foreign Affairs which will be published on Monday, press tv reported. [Editor’s note: You can read the full interview by clicking HERE]

“That’s why some in Syria joke, ‘How can you say that Al-Qaeda doesn’t have an air force? They have the Israeli air force’,” he added.

His remarks came a week after an Israeli aircraft fired two missiles at the village of Quneitra in the Syrian Golan Heights bordering Lebanon.

Six members of the Lebanese resistance movement Hezbollah and a senior commander of Iran’s Islamic Revolution Guards Corps (IRGC) were killed in the attack.

Iran’s Brigadier General Mohammad Ali Allahdadi had traveled to Syria to provide consultation and help the Syrian government and nation counter the Takfiri terrorists in the country.

The Tel Aviv regime has carried out several airstrikes in Syria since the start of the nearly four-year-old foreign-sponsored militancy there.

Damascus says Tel Aviv and its western allies are aiding the extremist terror groups operating inside Syria since March 2011.

Hezbollah has vowed its response to the attack will be extremely painful.

IRGC Chief Major General Mohammad Ali Ja’fari also warned Israel on Tuesday that the Zionist entity “should await annihilating thunderbolts”.

Source: Fars News

Syria: Militant Groups Target Al-Manar Crew in Maaloula in Qalamoun – Three Martyrs

The militant groups opened fire onto Al-Manar crew in the town of Maaloula in Qalamoun, leaving three martyrs of the colleagues: the reporter Hamza Hajj Hasan, the technician Halim Allaw and the photographer Mohammad Mantash.

The crew was broadcasting the Syria army’s operations in Maaloula when the terrorists targeted their Press vehicles.

Al-Manr TV Channel announced the martyrdom of the colleagues and offered condolences to their parents, asking Holy God to bless them with His mercy. 

Source: Al Manar

Hezbollah guns down 32 al-Nusra terrorists in Lebanon

image

Hezbollah resistance movement fighters have ambushed al-Qaeda-affiliated al-Nusra Front terrorists in east Lebanon over the weekend killing at least 32 of the terrorists, a senior security source told.

The source added that a member of the Lebanese Hezbollah movement was also killed.

Hezbollah fighters lay the ambush early on Saturday, the source said adding that the bodies of the slain al-Nusra Front terrorists were in Hezbollah fighters’ possession.

Another Hezbollah member was wounded in the clashes that followed the ambush.

Fighting erupted between the Hezbollah fighters and al-Qaeda-affiliated al-Nusra Front terrorists in Wadi al-Jamala, on the outskirts of Nahle, a rugged mountainous area along the porous border between Lebanon and Syria.

Earlier, Hezbollah Secretary General Seyyed Hassan Nasrallah says Syria is the pillar of resistance, and the Lebanese resistance movement will stay in the crisis-hit country as long as necessary.

Nasrallah made the remarks in a speech in southern Beirut on Thursday, that marks the occasion of Ashura.

In June, Syrian troops, backed by Hezbollah fighters, fought the foreign-backed militants in Qusayr and regained the strategic town, which borders Lebanon.

Source: Alalam

10 mille combattants du Hezbollah déployés à Damas!!

image

IRIB- 10 mille effectifs des forces du Hezbollah sont  déployés à Damas pour empêcher la chute de l’Etat d’ Assad, lors de l’attaque éventuelle des Etats-Unis, ont fait part des sources concordantes  libanaises.

Le Hezbollah libanais s’apprête à 2 missions importantes en Syrie lors de l’attaque américaine contre ce pays, selon ces sources. La première mission consiste à  empêcher la chute de Damas par les opposants syriens. À cet effet environ 10 mille effectifs des forces du Hezbollah libanais sont déployés à Damas. La 2ème mission consiste à être disponible à répondre par missiles à Israël en cas où la situation s’aggrave en Syrie et simultanément à l’attaque éventuelle des Etats-Unis, ont précisé ces sources.

Bassam Tahhan, Syrie vers la guerre mondiale?

BASSAM TAHHAN évoque les implications d’une possible décision de frappes aériennes par les forces occidentales de l’OTAN sur la Syrie. Selon lui, la Syrie, le Hezbollah et l’Iran pourraient très bien décider de frapper les premiers et en masse sur Israël qui ne pourrait pas résister à une première attaque sur son territoire, mais aussi sur les intérêts occidentaux dans la région.

“JE TE DÉVORE AU DÉJEUNER AVANT QUE TU NE ME DÉVORES AU DÎNER.”