La vérité sur la route de Damas : entretien avec M. Mohamed Najib Elji, chargé d’affaires auprès de l’Ambassade de la République Arabe de Syrie à Paris

Voir la Video ICI

“La vérité sur la route de Damas”.

Entretien avec M. Mohamed Najib Elji, chargé d’affaires auprès de l’Ambassade de la République Arabe de Syrie à Paris

Nous avons souvent évoqué la situation de la Syrie dans ce journal. Voici deux ans que cet état souverain doit faire face à un mouvement armé terroriste sur son sol, dont 80% des combattants sont des étrangers entraînés, payés et armés par des puissances étrangères dont le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Turquie, Israël, les USA et , malheureusement, la France. Le cortège d’horreurs commis par ces mercenaires s’accompagne d’une destruction systématique des richesses patrimoniales de la Syrie. Mais il s’accompagne aussi d’une désinformation continue de la part des médias occidentaux et de la chaîne de propagande qatari, Al Jazira.

Nous sommes donc allé à la rencontre de la représentation diplomatique syrienne à Paris. Mme l’Ambassadrice Lamia Shakkur ayant été expulsée par François Hollande, 15 jours à peine après son élection en mai 2012, c’est M. Mohamed Najib Elji, chargé d’affaire auprès de la délégation diplomatique syrienne à Paris, qui a bien voulu répondre à nos questions. Au cours d’un long entretien de plus d’une heure, nous avons pu aborder avec lui, en toute liberté, la situation militaire, la guerre médiatique, les souffrances du peuple syrien mais aussi sa détermination à conserver sa liberté face à un agresseur qui n’est pas syrien, mais également ses appuis en Russie ou en Iran.

Pour l’anecdote, nous sommes les premiers journalistes en France à avoir demandé une interview à l’Ambassade de Syrie. Depuis 2011, pas un seul journal, pas une seule radio, pas une seule télévision n’a eu l’idée de donner la parole aux représentants légaux du peuple Syrien en France… Enfin, sachez que si en Syrie les chaînes françaises continuent d’être diffusées sans aucune censure, en France, les chaînes syriennes ont toutes été censurées. Des fois que vous auriez eu l’idée de vous informer par vous-mêmes.

Source: Pro Russia

La Russie et la Chine sifflent (déjà) la fin de la récréation à François Hollande – et à d’autres…

Guennadi Gatilov : le vice-ministre russe des Affaires étrangères a laissé François Hollande faire le Mitterrand quelques dizaines de minutes

Eh bien, François Hollande va devoir trouver un nouveau sujet de conversation avec Vladimir Poutine, vendredi. Le nouveau président de gauche (formatée atlantiste) n’avait pas exclu, voici 24 heures, de faire participer la France à une intervention militaire contre la Syrie, « comme en Libye », pourvu que celle-ci soit autorisée par l’ONU. Mais le président français et BHL n’auront pas attendu longtemps la mise au point du meneur de jeu russe. Mardi soir, quelques dizaines de minutes après l’intervention de Hollande, comme pour calmer les excités occidentaux croyant leur heure revenue à la faveur du drame – toujours pas éclairci – de Houla, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov a averti que la Russie ne laisserait pas le Conseil de sécurité autoriser une telle intervention : Moscou « est catégoriquement opposée à toute intervention extérieure dans le conflit syrien qui ne ferait qu’aggraver la situation avec des conséquences incalculables pour la Syrie et le reste de la région« . Continue reading