How To Stage A Fake CIA ‘Uprising’ : a 12 STEPS RECIPY

oragerev.jpg

Master Chefs: Brzezinski – Kissinger – Rockefeller

NEW WORLD ORDER RECIPES PRESENTS:
HOW TO COOK UP A FAKE “PEOPLE’s UPRISING”!
https://i2.wp.com/www.creativereview.co.uk/images/uploads/2014/09/10414637_10152749675515281_2487243008808878456_n_1.jpghttps://i1.wp.com/www.slate.com/content/dam/slate/articles/news_and_politics/foreigners/2014/09/hong_kong_pro_democracy_rallies/140929_FOR_HongKong-10.jpg.CROP.original-original.jpghttps://i2.wp.com/orientalreview.org/wp-content/uploads/2014/10/15385861261_c62d8c7006_b.jpg
Hong Kong is the latest example.
illuminatilogo2.jpg

Are you having a problem with pesky nations that refuse to comply with the Globalist or Zionist program? Worried about the cost and unintended consequences of another Neo-Con war? Well, before you do anything rash, try overthrowing the target government with a “Soft Power” revolution instead. See recipe below.

200px-The_Grboard.jpgsoft-powart.jpg              oragerev.jpg

                                                                                                                  Billionaire Soft Power specialist George Soros owns Obongo!

INGREDIENTS

  • A ton of American cash from the CIA and/or George Soros
  • Small army of undercover CIA agents
  • Controlled “Human Rights /Pro Democracy” groups
  • Idealistic “Western wannabee” college brats
  • Easily manipulated do-gooder “libtards”
  • Professional signs & banners written in English
  • Bribable / blackmailable journalists
  • Bribable / blackmailable politicians
  • Bribable / blackmailable academics
  • Corrupt Union bosses
  • Violent “Agent Provocateurs”

PREP WORK

STEP 1
Dispatch your CIA, MI6, & Mossad agents to the target nation. Use various covers such as “exchange student”, “tourist”, “aid worker”, “businessman”, “journalist”, “diplomat”. Be creative!
cia-logo-primary.jpg

AO-Blackmail-Photos.jpg

Soros and CIA drug money is limitless! Pass it around!

STEP 2
.
Use the humanitarian guise of “pro democracy” or “human rights” to start up your NGO’s (Non Governmental Organizations) inside of the target nation. Provide cover for yourself by doing actual good works, while building up your NGO with local malcontents, libtards, and gullible idealists.

AO-Blackmail-Photos.jpg       941869_300.jpg
“Feed the children!”                                                                       Promote “democracy.”
STEP 3.
Recruit your network of domestic traitors. Target intellectuals, academics, politicians, journalists, and, if possible, military men. Use bribery to target those who can be bought. Use blackmail to target those who have some stain in their private life.
AO-Blackmail-Photos.jpg               AO-Blackmail-Photos.jpg
If bribery doesn’t work……                                                                   …use Blackmail.
STEP 4
.
If the target nation has large Labor Unions, corrupt labor bosses will be very happy to cooperate with you. Yankee dollars are king!

AO-Blackmail-Photos.jpg
INSTRUCTIONS
 (Now you are ready to get cooking!)
STEP 5
.
Pick a catchy theme or color for your “revolution”. Examples include “Prague Spring” (Czechoslovakia, 1968), “Velvet Revolution” (Eastern Europe 1989), Saffron Revolution” (Myanmar), “Cedar Revolution” (Lebanon), “Rose Revolution” (Georgia), “Orange Revolution” (Ukraine), “Green Revolution” (Iran), “Arab Spring” (Egypt, Tunisia, Libya etc) and Hong Kong’s “Umbrella Revolution”. It’s all about marketing, baby!
AO-Blackmail-Photos.jpg     AO-Blackmail-Photos.jpg     AO-Blackmail-Photos.jpg
Green (Iran)                                   Orange (Ukraine)                                                                    Rose (Georgia)
https://i1.wp.com/newsrescue.com/wp-content/uploads/2014/10/umbrella-revolution.jpg
Umbrella Revolution (Hong Kong)
STEP 6
.
Kick off your “revolution” with a “spontaneous protest”. Use your CIA agents and their controlled NGO idiots to make allegations of “human rights abuses”, or “government corruption” or “election fraud”. It doesn’t matter if the allegations are true or not. Just be passionate!
iran-protestors.jpg
CIA trained Iranians protest a “stolen” election.
*OPTIONAL STEP (6.5)
In certain cases, “WikiLeaks” may be able to assist your fake revolution by “leaking” embarrassing secrets about key officials within the target government. When your paid journalists run with the “leaks”, many pissed-off citizens will then join forces with your NGO rent-a-mob.
Julian Assange / CIA (Wikileaks)

STEP 7.

Roll out your “spontaneous” banners and protest signs, written in English. You are, after all, trying to manipulate American policy makers and the gullible American public.

AO-Blackmail-Photos.jpg      brazil-protests-june2013.jpg
Iran                                                                               Brazil
 

Continue reading

Advertisements

Alain Soral – De la misère en milieu militant 2/3

De La Misère En Milieu Militant, deuxième partie. Thèmes abordés :
Mouammar Gaddhafi, le projet Aladin, la radio Almanar de bruxelles, les musulmans, al quaida, Daniel Cohn-bendit, mai 68, les anciens gauchistes, Serge July, le journal Libération, le terrorisme, la manipulation, l’assassinat d’Hanns-Martin Schleyer, la réaction de Cohn-bendit à la mort d’Hugo Chavez, le sophisme, le sénateur trotskyste Henri Weber, les néo-nazis en Ukraine, le traité transatlantique TAFTA et l’exception culturelle française.

Alain Soral : De la misère en milieu militant 2/3 Addendum

UKRAINE : LE RETOUR AU REEL

image

Les dernières évolutions autour du conflit ukrainien ont entraîné un brutal retour à la réalité pour les puissances occidentales et la population ukrainienne.

Par Xavier MOREAU, Realpolitik.tv

Réalités militaires et sécuritaires

Personne ne peut s’opposer à l’armée russe en Europe, et l’agitation hystérique du département d’État américain est inversement proportionnelle à sa capacité à agir. L’inquiétude pour la population ukrainienne ne vient pas de l’armée russe, mais de la présence au sein du gouvernement de membres de Svoboda. Ces derniers ont tenté, pour l’instant sans succès, d’intégrer « Pravy Sektor » dans les forces armées ukrainiennes. Les milices ont en outre récupéré les listes de leurs opposants, au sein du parti communiste et du parti des régions. La sécurité de ces personnes et de leur famille est précaire. Les milices peuvent investir les habitations, menacer, battre ou enlever impunément qui ils veulent.

La présence militaire des Russes en Crimée est un faux problème, dans la mesure où le pouvoir à Kiev a moins de légitimité que celui de la Rada de Crimée, qui prend ses décisions sans contrainte extérieure. En outre de nombreux habitants ont la double nationalité, et peuvent ainsi être considérés comme des soldats russes. Aux groupes d’auto-défense de Crimée se sont joints des volontaires russes et serbes.

Réalité Economique

L’Union européenne maintient un flou artistique sur l’aide qui sera accordée. Les dates des premiers versements n’ont toujours pas été fixées, ainsi que l’étalement de l’aide dans le temps. L’Ukraine va, comme nous l’avions annoncé, passer sous le broyeur et sans doute dès le mois de mars. On parle désormais de diviser les retraites par deux. L’UE maintient également le flou concernant la signature de l’accord de coopération. Elle souhaiterait signer la « partie politique » avant les élections du 25 mai, c’est-à-dire du papier sans intérêt. La réalité est que l’UE n’a pas intérêt à signer cet accord dans sa totalité, car même les populations les plus naïves de l’ouest de l’Ukraine comprendraient que cela ne leur apporte rien et surtout pas de visas. Lors de son intervention devant la commission des Affaires étrangères de l’assemblée nationale, le ministre français, Laurent Fabius, avait d’ailleurs souligné avec sagesse, le côté néfaste de cet accord et la nécessité de le revoir (38:00). À l’est de l’Ukraine, en effet, l’installation de barrières douanières du côté russe aura des conséquences économiques et électorales incalculables.

La Russie dispose de nombreux leviers économiques. L’Ukraine doit toujours 2 milliards de dollars à Gazprom, qu’elle ne peut payer. En outre si l’endettement de l’Ukraine dépasse 60 % du PIB, la Russie peut exiger le remboursement anticipé de son prêt de décembre dernier, ce qui conduirait à une banqueroute immédiate. L’Ukraine doit donc continuer à maintenir sa monnaie pour éviter de franchir ce seuil. Rappelons en outre que 60 % de la dette ukrainienne a été négocié sur les marchés en euro et devra être remboursée dans cette monnaie. Une dévaluation ferait donc exploser la dette ukrainienne.

Réalité politique : le triomphe des oligarques

Le gouvernement auto-proclamé de Kiev est composé exclusivement de proches de Yulia Timochenko et de membres du parti Svoboda. C’est la présence de ce parti minoritaire à la tête des structures de forces et de la justice, qui explique le refus catégorique de la Russie de négocier avec ce gouvernement issu de la rue.

La nomination par le gouvernement de Kiev de deux oligarques, comme gouverneurs des régions de Dniepropetrovsk et de Donetsk, permet de mieux comprendre l’origine du coup d’État. Ce sont les oligarques qui ont décidé de se venger du clan Ianoukovitch, et du racket exercé contre eux systématiquement. Les deux oligarques en question sont liés au système Timochenko, qui a déjà sévi en Ukraine. Il s’agit d’Igor Kolomoiski (Privat Bank) et de Sergei Taruta. Ils ont reçu le soutien du plus riche d’entre eux, Rinat Akhmetov. La nomination de ces hommes d’affaires à la très mauvaise réputation et dont l’un est même soupçonné de meurtre, a un double objectif.

Premièrement, rassurer la communauté juive d’Ukraine, puisqu’Igor Kolomowski est président du congrès juif ukrainien et qu’il finance la plupart des organisations juives. Cela explique le soutien inattendu des représentants de cette communauté au nouveau gouvernement, pourtant composé de leurs pires ennemis.

Deuxièmement, convaincre par l’argent ou briser par la force si besoin est, les mouvements pro-russes fédéralistes ou séparatistes. Les oligarques peuvent compter notamment sur les clubs de supporters de football qu’ils contrôlent.

Ces nominations démontrent aux doux rêveurs occidentaux, que le mouvement de Maïdan n’aboutira pas à la fin de la corruption, mais correspond à un retour de l’oligarchie qui a régné pendant la Révolution orange. Désormais, le combat contre les oligarques est mené uniquement par les mouvements pro-russes, qui sont apparus dans les régions russophones. En Crimée, ils ont éconduit l’oligarque Poroshenko, tandis qu’à Donetsk, ils tentent d’imposer un candidat élu, Pavel Gubarev, contre l’oligarque choisi par Kiev.

Les moyens déployés contre les pro-russes dans l’Est sont colossaux et sans une intervention russe, leurs chances sont faibles. Les services de sécurité du gouvernement de Kiev ont enlevé Pavel Gubarev, jeudi à Donetsk. Il est à l’heure actuelle séquestré à Kiev et a été condamné par Svoboda à deux mois de prison. Les activistes de Donetsk ont pu libérer les autres prisonniers politiques, en s’emparant de l’autobus qui les emmenait. À Donetsk, toujours, le nouveau gouverneur-oligarque, Sergei Taruta, conscient de l’inquiétude des Russophones, a tenu un discours très dur contre « Pravy Sektor ». Il vise indirectement Svoboda, ce qui pourrait signifier la fin du « gouvernement fasciste de transition » et la mise en place d’un gouvernement « UE compatible ». La réaction des bandes armées à cette déclaration sera intéressante à suivre.

En investissant ces oligarques, en confiant le gouvernement aux équipes corrompues de Yulia Timochenko, le gouvernement de Kiev continue de se discréditer vis-à-vis de la population. Pour contenir le mécontentement, les autorités de Kiev ont fait tomber une véritable chape de plomb, sur le modèle du système français. Le scandale de la conversation de Catherine Ashton avec Urmas Paet est, comme en France, passé totalement sous silence. C. Ashton a pourtant décidé de lancer une commission d’enquête ce vendredi. Les chaines de télés russes ont été retirées des bouquets satellites. L’accès au portail Internet russe « yandex.ru » est impossible et est automatiquement renvoyé sur « yandex.ua », qui distribue sans discontinuer de la propagande antirusse. Le système médiatique ukrainien très libre jusque-là s’oriente vers un système monolithique « à la française ».

Situation en Crimée

Le changement de stratégie russe en Crimée, qui consiste désormais à annexer la presqu’île, est une réponse aux sanctions occidentales, toutes symboliques soient-elles. Moscou signifie aux Occidentaux que ces sanctions produiront l’effet exactement inverse sur sa politique. Les Russes prennent en compte également que la parole internationale des dirigeants américains n’a absolument aucune valeur.

Continue reading

Restez débranchés ! – Épisode 4 – Les Médias

Restez débranchés ! est la web-série qui vous permettra de porter la contradiction aux leçons infligées en cours et qui vous donnera enfin de vraies clés de compréhension, en citant par exemple des noms qui semblent avoir échappé à vos manuels scolaires, ainsi qu’à vos professeurs.
C’est le système de l’éducation qui ne va pas être content… La nouvelle école est en marche !

QUENELLE GRATINÉE

20140107-093659.jpg

Nous ne sonderons pas les cœurs et les reins. Quand un humoriste utilise la technique de la provocation, il n’est jamais possible de déterminer le fond de sa pensée en fonction de ses propos.

Par Michel DRAC et Maurice GENDRE

Pierre Desproges était-il antisémite quand il entamait un sketch par ces mots : « On m’a dit que des juifs se sont glissés dans la salle » ? Dieudonné l’est-il quand il lance, avec un sourire malicieux : « Des juifs ou des nazis, je ne sais pas qui a commencé » ? Allez savoir. Mais là n’est de toute façon pas notre propos. En elle-même, la risible « affaire de la quenelle » n’a aucune importance. Tout au plus peut-on la voir comme la mise en évidence d’un ras-le-bol des jeunes générations, ras-le-bol qui menace de dégénérer en une vaste crise de nerfs collective.

Le danger représenté par les « quenellistes » pour nos compatriotes juifs nous paraît tout à fait insignifiant. Pourquoi nous préoccuper de telles questions, à l’heure où la France va épouvantablement mal ? Nous avons autre chose à faire. En revanche, ce qui mérite d’être analysé, c’est le véritable délire qui semble avoir saisi la classe médiatico-politique.

Continue reading

Des journalistes (New York Times) payés par des rabbins dans des synagogues aux USA

Point de complot, juste des politesses…

Images surnaturelles de journalistes américains (New York Times etc.) venant chercher leur petit billet à la synagogue, remis par le rabbin en personne qui réclame « des bonnes nouvelles tous les jours ».
Paranoïa antisémite ? Délires ? Complotisme ? Rien de tout cela, les images parlent d’elles mêmes.

Voici comment – entre autre – les juifs achètent l’information aux États-Unis :

LA FAILLITE DU MONDE MODERNE: Conférence du Dr Salim Laïbi

Conférence de Salim Laïbi / LeLibrePenseur à Roubaix (1/2)

Conférence de Salim Laïbi / LeLibrePenseur à Roubaix (2/2) Questions – Réponses

Retrouvez Salim Laïbi chez Kontre Kulture : “LA FAILLITE DU MONDE MODERNE”

20130412-091138.jpg

UK Man Wins Court Victory Over BBC for 9/11 Coverup Broadcast

Tony Rooke refused to pay a TV license fee because the BBC intentionally misrepresented facts about the 9/11 attacks, he alleged. It is widely known that the BBC reported the collapse of World Trade Center Building 7 over 20 minutes before it occurred.

Activist Post

WTC 7 was a 47-story skyscraper that was not hit by a plane on 9/11 but collapsed at free-fall speed later that day.

So Rooke said the BBC had to have had prior knowledge to a terror attack making them complicit in the attack. He presented the BBC footage to the judge along with a slew of other evidence, and the judge agreed that Rooke had a reasonable case to protest. Rooke was found not guilty and he was not fined for failure to pay the licensing fee.

Below is the broadcast where the BBC announced the collapse of WTC 7 while it was still standing behind the reporter.

BBC Reports Collapse of WTC Building 7 Early