La Vilaine Lulu, BD de Yves Saint Laurent, véritable guide initiatique au satanisme !

Capture d’écran 2013-06-01 à 16.36.26

Première édition en 1967. En 2002, l’auteur faisait faire un nouveau tirage limité de 500 exemplaires numérotés, signés par l’auteur, vendus par YSL au prix de 550 euros. À l’automne 2003 reparaît La Vilaine Lulu dans sa version originale et au prix habituel d’une BD. Il paraît évident que c’est de la propagande et non la dénonciation des lugubres pratiques sataniste qui ont lieu dans les hautes sphères de nombre de pays…

En savoir plus sur LeLibrePenseur, « Satanisme, YSL et La Vilaine Lulu » :

Partie 1 : http://www.lelibrepenseur.org/2009/09/07/satanisme-ysl-et-la-vilaine-lulu-12/

Partie 2 : http://www.lelibrepenseur.org/2009/09/07/satanisme-ysl-et-la-vilaine-lulu-22/

Continue reading

Un rabbin tente d’étouffer une affaire d’agression sexuelle dans son collège

20130222-200531.jpg

Le rabbin a tenté de convaincre les parents de ne pas ébruiter l’affaire d’agression sexuelle qui aurait touché leurs fils.

24matins.fr via E&R

Un couple de parents d’élèves se rend compte que leur fils a été victime d’agression sexuelle. C’est un des surveillants de l’école qui est mis en cause. Il est accusé par plusieurs enfants qui ont également été des victimes.

Les parents décident d’avertir le rabbin âgé d’une cinquantaine d’années. Il dirige l’école juive Beth Hanna et enseigne également les mathématiques selon une information de RTL.

Les familles ont donc l’intention de porter plainte contre le surveillant qui a été mis à pied en novembre dernier. Le directeur tente d’étouffer l’affaire et souhaite convaincre les parents de ne pas en parler à la police.

Arrestation du surveillant

Le rabbin ne dénonce pas les faits, mais il ne veut pas que les parents ébruitent cette histoire. Selon le quotidien, cette affaire aurait sali l’honneur de la communauté, alors il leur a répété « Surtout pas un mot ». Cette situation est trop importante pour l’une des familles qui ne souhaitent pas étouffer cette affaire d’agression sexuelle.

Les parents d’un enfant victime de ce surveillant décident de parler de cette histoire. Les aveux entraînent l’ouverture d’une enquête dirigée par la Brigade de protection des mineurs de la PJ parisienne.

Le surveillant a été arrêté et le rabbin ne devrait pas sortir indemne puisqu’il est poursuivi pour non-dénonciation d’agression sexuelle. Le directeur est également accusé de n’avoir rien fait pour protéger les élèves selon le quotidien.

Des parents d’élèves qui étaient au courant de cette affaire ont respecté la volonté du rabbin, ils ont donc été placés en garde à vue, mais des poursuites judiciaires ne devraient pas être mises en place.