LE MONDE FINANCIER EST DEVENU AVEUGLE, MERCI MR BERNANKE

20130624-192520.jpg

Par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2013

du 24 au 28 juin 2013 :
La semaine qui vient de passer a instauré une nouvelle peur panique parce que Mr Bernanke a expliqué qu’il allait mettre sa planche à billets en sourdine et qu’il ne lancera plus ses milliards de dollars gratuits de son hélicoptère.[EDITOR’S NOTE: 85 Milliards de $ par mois pour être précis]

Cela a donc déclenché la panique… Tant que l’argent gratuit coule à flots, il rend les traders ivres, totalement drogués au “Quantitave Easing”, bel euphémisme pour “planche à billets”. Supprimez leur drogue et ils deviennent comme des dingues, des drogués en manque, prêts à faire sauter la planète financière, juste pour pouvoir toucher leurs bonus habituels. Danger.

Comme d’habitude cette situation n’a pas été trop commentée sur vos médias… Il ne se passe toujours rien… sauf sur les places financières prêtes à exploser pour un “oui” ou un “non”. Notre lecteur Dimitri a très bien résumé la situation: “On a donc eu une petite crizounette sur les marchés avec Bernanke qui nous informe de sa prochaine Exit Strategy. Evidemment, comme les choses ne tombent pas du ciel, le rapport du BIS est tombé ce dimanche (Bloomberg lien, lien BIS). On apprend que: “les Banques centrales ne peuvent pas tout” “Qu’il faut sortir pour prévenir des risques associés aux planches a billets”.

En somme tout un baratin dans lequel, pour ma part, je vois ceci: Réduire les liquidités dispo pour financer les Emergents (Amérique Latine + Asie Pacifique + Russie) de sorte que cela entraîne des troubles et désordres dans ces pays, c’est à dire dans les pays qui ne sont pas sous le contrôle direct ou indirect des USA.

D’ailleurs on notera les troubles au Brésil, l’annulation d’une émission du Trésor Russe et du Trésor Bresilien la semaine dernière… Ceci n’est qu’un début. Quand on recadre toute ces infos avec ce qu’on voit depuis 2 ans alors on peut dire: Le marché transatlantique bientot finalisé permettra aux USA de tirer profit des Européen (rappelons nous de Barroso disant nein aux panneaux solaires aux chinois) + même accord avec Japon USA Australie. Encore et toujours des pays qui adhèrent à l’Eeuro/Uem Ue (Europe de l’Est) et Syrie qui permettra d’assurer l’acheminement en gaz à toute l’Europe en sortant les Russes (…)

Tout avance petit à petit pendant que les merdias BFM, etc., nous disent que c’est la reprise avec leur “observatoire” de mes deux”. Liens sur Reuters, Bloomberg, le FT, ZH et FT second lien.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2013

Advertisements

La Situation Economique Réelle dans le Monde: Entretien avec Olivier Delamarche

Acteur sur les marchés financiers depuis de nombreuses années et associée-gérant chez Platinium Gestion, Olivier Delamarche est convaincu que les pouvoirs publics ainsi que les régulateurs ne possèdent plus les qualités requises pour désamorcer une crise historique.

AU VIOL DES PEUPLES S’AJOUTENT LES CRACHATS DES TRADERS (ou: LE DOW JONES BAT DES RECORDS)

20130313-083748.jpg

Par Pierre JOVANOVIC

du 11 au 15 mars 2013 : Du jamais vu dans l’histoire humaine… Ben Bernanke a balancé aux banquiers et financiers pour 2.000 milliards de dollars de planches à billets depuis 2008. Deux mille milliards vous imaginez, ce qui a permis au Dow Jones de soi disant battre ses records historiques selon les crétins, pardon, journalistes économiques que voyez causer dans le poste. Des records qui vont en effet de pair, parfaitement synchronisés même, aux licenciements massifs que l’on voit depuis début 2008 et qui se poursuivent sans cesse depuis mai 2012.

Mais la presse vendue vous dit que tout va bien dans l’économie puisque le Dow Jones a battu son record… Elle a juste oublié ce qui s’est passé 6 mois après ce fameux record. Wall Street a tout simplement explosé!! Il n’y a que les “experts” pour ne pas voir l’évidence… Il se trouve que Zero Hedge et le FT ont eu la même réaction outrée que votre serviteur. ZH a même comparé les principaux indicateurs de 2007 vs 2013 et là, on voit bien LA GRANDE ESCROQUERIE DES AMERICAINS et aussi celle des journalistes économiques (et bien sûr des députés et ministres complices) qui laissent faire sans rien dire.

– GDP Growth: Then +2.5% – Now +1.6%

– Regular Gas Price: Then $2.75 – Now $3.73

– Americans Unemployed (in Labor Force) – Then 6.7 million – Now 13.2 million

– Americans On Food Stamps: Then 26.9 million – Now 47.69 million

– Size of Fed’s Balance Sheet: Then $0.89 trillion – Now $3.01 trillion

– US Debt as a Percentage of GDP: Then 38% – Now 74.2%

– US Deficit (LTM): Then $97 billion – Now $975.6 billion

– Total US Debt Oustanding: Then $9.008 trillion – Now $16.43 trillion

Au fait Monsieur Toutou, Bozo, Langlais, etc., comment expliquez-vous que, comme le Dow Jones, le CAC40 n’ait pas battu son record, environ 6200 points, de 2007? Hmmm? Pourquoi il se traîne à 3700 points?
Comment expliquez vous que le chômage ait explosé des deux côtés de l’Atlantique, malgré la (pseudo) bonne santé outrageuse du monde financier? Comment expliquez vous qu’au moins 30 HEDGE-FUNDS américains n’aient pas explosé après que le cours d’Apple se soit effondré de presque 40%?

La réponse est simple: parce que sur ces 2000 milliards, la Fed n’a balancé aux Européens que quelques milliards de dollars, juste pour mieux les endetter et leur garder la tête hors de l’eau, en réalité juste de quoi respirer… Tout le reste a sauvé les établissements US. Au passage, le peuple européen paye une partie du rétablissement de Wall Street avec du vrai argent, puisqu’il n’y a pas de vraie planche à billets européenne.

PS: Vous avez remarqué que la presse éco française se garde bien d’utiliser le terme “planche à billets”… ça ferait désordre. Les caniches utilisent “assouplissement”, si, si, genre Soupline, voyez?, que Madame verse dans sa machine à laver (c’est aussi une manière inconsciente de nous dire qu’ils nous servent bien de la soupe et pas de l’info)

PS2: le Telegraph non plus n’est pas tombé dans le panneau. “Central bank money printing and the mystery of soaring shares. ‘Why did nobody see it coming?”, the Queen asked four years ago on a visit to the London School of Economics, a brilliantly faux naïve question that cruelly exposed the failings of modern economics”… ha ha ha: “1) One reason is zero interest rates, allowing companies which, in a conventional recession, would have gone bust, to stay in business. At the same time, banks have been bailed out, so that bad debts have in effect been nationalised. Taxpayers rather than investors are being made to pay the price for past excesses. The insolvency problem has been transferred from the private to the public sector … It’s labour rather than capital which has been most damaged by the downturn … 2) The other related explanation is central bank money printing”.

Cliquez ici pour lire l’analyse perfide de la Perfide Albion

PS3: Lisez cet article de ZH “Fed Injects Record $100 Billion Cash Into Foreign Banks Operating In The US In Past Week”pour que certaines banques bien de chez nous ne fassent pas faillite… ça ferait désordre au Dow Jones. Vous avez vu d’ailleurs que le cours du Crédit Agricole est monté? Faut-il y voir l’intervention de la FED??? ha ha ha… Le monde est entré dans un Weimar planétaire, et tout va sauter à un moment donné ou à un autre.

PS4: Lisez surtout ce papier de Caldwell dans le Financial Times ici “What looks like a rally may just be the effect of elites passing money among themselves. The Dow Jones rallied beyond 14,300 points this week, passing the highs it reached in 2007 just as the world economy was starting to wobble”… qui vous explique que tout ceci n’est qu’une cavalerie géante menée par nos politiques, sur le dos du peuple, c’est à dire vous et moi.