FRANÇOIS HOLLANDE POUR LE BOMBARDEMENT DE GAZA (OFFICIEL)

Advertisements

Syrie: « Les otages français seraient entre les mains des rebelles »

image

Diverses voix viennent confirmer les soupçons d’une grande majorité.

Selon Serge July, les otages français seraient entre les mains des rebelles. Les autorités françaises sont parvenues à établir un contact avec un groupe qui appartient à la rébellion.

Interrogé par I>Télé, le secrétaire général de Reporters Sans Frontières confirme : « Ils seraient détenus par un groupe plutôt proche de l’opposition »

Incohérence socialiste ?

Donc, on récapitule:

Aujourd’hui même, les portraits de Didier François et Édouard Élias, journalistes kidnappés en Syrie, très probablement par la “rébellion”, seront affichés sur la façade du 10  Rue de Solférino, siège du Parti socialiste français, parti du président François Hollande qui veut à tout prix intervenir militairement en Syrie pour venir en aide aux “rebelles”…

Y a un problème ?

Source: Les Observateurs ch

LA FAILLITE DU MONDE MODERNE: Conférence du Dr Salim Laïbi

Conférence de Salim Laïbi / LeLibrePenseur à Roubaix (1/2)

Conférence de Salim Laïbi / LeLibrePenseur à Roubaix (2/2) Questions – Réponses

Retrouvez Salim Laïbi chez Kontre Kulture : “LA FAILLITE DU MONDE MODERNE”

20130412-091138.jpg

Le Parti Anti Sioniste dépose plainte contre l’Etat français pour soutien au terrorisme en Syrie

Le Parti Anti Sioniste dépose plainte contre l’Etat français pour ingérence et soutien au terrorisme en Syrie !

[Communiqué de presse]

Le Parti Anti Sioniste répond aux déclarations du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, du Premier ministre anglais, David Cameron et de l’Elysée et à leur volonté d’armer l’opposition syrienne.

De telles déclarations arrogantes vis-à-vis d’un pays souverain, d’un président élu par son peuple et une telle ingérence en Syrie s’inscrivent en faux contre le Droit International.

Assurément, les Français et les Anglais n’en sont pas à leur première bavure contre le Droit international…

Alors rappelons à ces deux ministres qu’ils n’ont été désignés, ni pour prendre de telles décisions belliqueuses et guerrières, ni pour soutenir et financer le terrorisme, ni même pour mettre leur logistique à disposition et encore moins pour fournir des armes !

Une fois de plus, ces politiques se permettent d’outrepasser le Droit international et même le Droit tout court, et imposent au peuple français l’ingérence, le financement et l’armement avec l’argent du contribuable.

Décidément, dans la lutte contre le terrorisme, le deux poids, deux mesures est de rigueur : côté malien, la France dit vouloir combattre des pseudo-terroristes (islamiques), et côté syrien elle arme ces mêmes pseudo-terroristes (islamiques) ?

Le dessein de la France sioniste socialiste n’est autre qu’une mainmise sur le Moyen-Orient au profit d’Israël. Ce double jeu, ce double langage, cette propagande mensongère et ces crimes contre le peuple syrien sont intolérables ! Combien d’innocents civils mourront-ils encore avec l’aide de ce gouvernement socialiste et avec l’argent des contribuables français ?

Il est temps que les Hommes de bonne volonté reviennent à la lucidité ; car en définitive, c’est un boomerang que la France veut lancer mais celui-ci lui reviendra en pleine face… Malheureusement, nos responsables ne sont pas assez mûrs pour le comprendre !

Le Parti Anti Sioniste dénonce et condamne cette décision. Nous appelons tous les Français libres à s’associer à nous en soutenant un dépôt de plainte contre l’Etat français pour crime sur le peuple syrien, ingérence et soutien au terrorisme qui, pour mémoire, est un crime condamnable par les lois de notre République.

Source: PAS

Les mensonges de la propagande de guerre française au Mali

Par Mohamed Tahar Bensaada | le 14 janvier, 2013 – 09:02

Cocorico ! La France aura bien eu sa « tempête de désert ». Hollande a pris la « courageuse » décision d’envoyer les hélicoptères Gazelle des forces spéciales de l’armée de terre, des Mirage 2000D et des Rafale contre les colonnes des djihadistes qui menacent la sécurité de l’Europe.

Dans cette guerre, la France n’a pas besoin de justification supplémentaire, il suffit qu’elle ressasse la propagande rôdée désormais au fil des dernières guerres de l’Empire, elle intervient pour sauver le peuple malien et pour les droits de l’Homme. Les intérêts de la France, au premier rang desquels le contrôle des mines d’uranium du Niger voisin, ne viendraient qu’en second lieu. Comme d’habitude, les médias de l’hexagone ont rivalisé dans le rôle qui leur est dévolu : la fabrication de mensonges éhontés en vue de justifier une guerre de rapine et de domination néocoloniale. Retour sur les mensonges les plus grotesques.

Premier mensonge. Les apparences diplomatiques sont sauves. Le président français a justifié sa décision d’intervenir au Mali en prétextant l’appel à l’aide du gouvernement malien. En effet, le président intérimaire malien, Dioncounda traoré, a lancé un appel au secours à la France pour stopper l’avancée des rebelles d’Ansar Dine qui avaient pris le contrôle de la ville stratégique de Konna. Mais ce que le gouvernement et les médias français ont oublié de rappeler c’est que ce président malien ne dispose d’aucune légitimité pour appeler à l’intervention militaire d’une puissance étrangère sur le sol malien. Continue reading

Dommages Collatéraux : la face cachée d’un terrorisme d’État

Par Guillaume de Rouville

La démocratie ambiguë – de Guillaume de Rouville

Lors des guerres menées par les États-Unis depuis la chute du mur de Berlin au nom d’une certaine idée de leur puissance, est apparue une notion, celle de « dommages collatéraux », qui a été utilisée par les organes des relations publiques du Pentagone pour justifier et faire accepter aux opinions occidentales des actes de guerre provocant des victimes civiles. Ces dommages collatéraux ne seraient pas souhaités par la puissance militaire qui déplore ces tragiques erreurs, fruits de renseignements erronés ou d’une technologie défaillante.

Or, a y regarder de plus près, on s’aperçoit que la plupart de ces actes de guerre ayant détruit la vie de milliers de civils en Afghanistan, en Irak, en Libye ces dernières années [1], ne sont pas des erreurs, des dommages collatéraux d’une entreprise militaire qui ne prendrait pour cible que des soldats en uniforme appartenant à la partie adverse, mais bien des actes délibérés visant à tuer des femmes, des enfants et des hommes sans défense.

On pourrait se demander dans quels buts de telles horreurs seraient entreprises. La doctrine militaire répond : pour imposer la terreur source de toute obéissance. Continue reading