Urgent : l’attaque chimique des terroristes contre la population d’Alep

IRIB – 15 civils syriens ont péri dans l’attaque aux roquettes contenant de la matière chimique des terroristes.
 
L’attaque a eu lieu dans la localité de Khan al Assal dans la banlieue d’Alep. Il y a un mois les médias avaient publié des documents selon lesquels le Qatar tentait de transférer les armes chimiques de la Libye vers Homs pour en doter les terroristes en guerre contre l’Etat syrien.
L’objectif est clair, le Qatar et ses alliés cherchent à trouver un prétexte pour déclencher une intervention militaire de l’Otan contre la Syrie en accusant le régime Assad d’avoir recours à l’arme chimique.
 
La société britannique Britain Dabensel a, selon ces documents recu une proposition qatarie selon laquelle elle transférerait les armes chimiques de la Libye à Homs et engagerait plusieurs ukrainiens à apparaitre devant la caméra à prétendre être  mercenaires russes de l’armée arabe syrienne  capturés par les rebelles.
 
Le document qui a été publié dans les médias est donc celui de la société britannique en question qui se lit ainsi : ” nous avons recu une bonne proposition de la part du Qatar et au sujet de la Syrie. Les qataris ont proposé ceci et disent que l’idée en appartient aux Américains. nous devons selon cette proposition transférer de la matière chimique, identique à celle que les Russes utilisent, de la Libye à Homs. ils nous demandent aussi d’engager des mercenaires ukrainiens. Ils paient bien. Ca vaut le cout, dit le document daté du 24 décembre.
 
La question est dès lors la suivante : Que fera la Russie?

 

Syrie : suicide collectif, au sein de l’ASL?!!

IRIB – “Quasi lâchés, par leurs protecteurs arabo-occidentaux, les élements armés de l’ASL sont, désormais, pris de folie, et alors que l’armée nationale syrienne avance à Alep et s’empare de quartiers entiers, les terroristes de l’ASL incendient, massacrent et finissent par se tuer”, a affirmé Abdellah al-Manini, expert syrien, au micro d’Al Alam.

“Des rapports concordants et des fuites des pourparlers, en coulisse, à l’Assemblée générale de l’ONU, témoignent du fait que les puissances désirent, au plus vite, se débarasser de l’ASL et se rétracter de la responsabilité, qui est la leur, dans le massacre des Syriens et la destruction systématqiue de notre pays”. “L’ASl et le CNS sont déçus, face au refus des grandes puissances de tenir leur promesse d’intervenir, militairement, en Syrie, et ce qu’ils font, à présent, c’est de feindre la résistance”. “Israël a impliqué la Turquie, dans la crise syrienne, et Erdogan s’est fait avoir, quitte à plonger les régions frontalières de la Turquie, dans le chaos. Et ce n’est pas, uniquement, la Syrie, qui est en froid avec Ankara. Le refus du PM irakien de se rendre, en Turquie, est le signe d’une crise profonde, dans la diplomatie turque, qui est, désormais, en total échec”.