La génétique éclaire le débat sur l’origine des Juifs d’Europe

Dans une synagogue de Budapest

 

[ NDLR: Nous recommandons à nos chers lecteurs d’approfondir ce sujet avec les livres suivants: “La Treizième Tribu” de Arthur Koestler (Disponible ICI) et “Comment le peuple juif fût inventé” de Shlomo Sand (Disponible ICI) ]

Les Juifs d’Europe trouvent leur origine dans un mélange d’ascendances, dont de nombreuses proviennent de tribus du Caucase qui se sont converties au judaïsme, selon une étude de génomes publiée jeudi.

Cette enquête, selon son auteur, devrait régler un débat de plus de deux siècles.

Les juifs d’origine européenne, les Ashkénazes, représentent environ 90% des plus de 13 millions de juifs dans le monde aujourd’hui.

Selon l’hypothèse dite «rhénane», les Ashkénazes descendent des juifs qui ont fui la Palestine après la conquête musulmane en 638 après J.C.

Toujours selon cette hypothèse, ils se sont installés dans le sud de l’Europe, puis, à la fin du Moyen-Age, environ 50 000 d’entre eux se sont déplacés de la Rhénanie, en Allemagne, vers l’Europe de l’Est.

Certains estiment cependant cette hypothèse invraisemblable, car le scénario est impossible en termes démographiques.

Cela supposerait un bond de la population des juifs d’Europe orientale de 50 000 individus au 15e siècle à environ huit millions au début du 20e siècle. Continue reading