Syrie : Washington envoie des armes aux rebelles

IRIB – Un nouveau rapport fait état de l’envoi d’armes par les Etats-Unis depuis la Jordanie aux rebelles syriens.

Selon PressTV citant l’édition de mercredi du Wall Street Journal qui citait pour sa part les responsables américains, la CIA a l’intention  d’armer les rebelles d’ici un mois et via le sol jordanien.  D’après ce rapport, les alliés régionaux des Etats-Unis dont l’Arabie saoudite participent à ce projet. Ces armes comprendront des roquettes antichars, des DCA, des armes légères et des munitions. D’après ce rapport, le premier groupe de rebelle formé par les forces américaines entrera fin juillet ou début août sur le territoire syrien.  D’après une autre information, l’armée syrienne s’est complètement emparée de la ville de Talkalkh. Selon Al-Alam citant les sources militaires, l’armée a découvert des tunnels, des dépôts d’armes et de munitions  et des hôpitaux ambulants.  Par ailleurs, des dizaines de rebelles ont été tués lors des attaques d’artillerie de l’armé e contre les zones sud de la capitale Damas.

Maroc-Syrie : c’est l’hôpital qui se moque de la charité!, par Philippe Tourel

Saâd Dine el-Othmani

IRIB – Passe d’armes entre le délégué syrien à l’Onu et le ministre marocain des Affaires étrangères.

Ce dernier venait de donner des leçons de démocratie et de droits de l’homme au régime syrien !

Pour plaire à ses « amis » français, Saâd Dine el-Othmani, ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, a cru opportun de sermonner le régime syrien sur le chapitre des droits de l’Homme, devant le Conseil de sécurité des Nations unies réuni sous la présidence de la France.

L’intervention du ministre marocain lors de cette séance était sur le fond très critique à l’égard du régime syrien. Dans ce discours, a déclaré : « Nous formons le vœu pour que cette réunion débouche sur une vision unifiée de la communauté internationale en vue de prêter assistance et soutien au peuple syrien et qu’elle marque le début de la cessation des violences qui ont fait des milliers de victimes innocentes et autant de réfugiés syriens. » Il a déploré que la crise syrienne se soit « transformée en un conflit armé avec usage d’armes lourdes et d’avions de combat ciblant des zones civiles, en plus d’enlèvements et d’exécutions extrajudiciaires avec tout ce que cela suppose comme violations flagrantes des droits de l’homme et du droit humanitaire international ». Continue reading