Le Quartier Général terroriste d’Erdogan

par Bahar Kimyongür

Des années durant, les autorités turques ont exercé des pressions diplomatiques sur les pays qui accueillaient les bureaux d’information de mouvements turcs ou kurdes d’opposition. Ces pressions ont conduit à la fermeture de nombreux bureaux et à l’emprisonnement de leurs administrateurs.

Les sympathisants du mouvement de la gauche anti-impérialiste turque DHKP-C de Londres, Bruxelles, Paris ou Berlin en savent quelque chose.

Aujourd’hui, une organisation militaire syrienne, nommément l’Armée syrienne libre (ASL) qui utilise ouvertement le terrorisme pour parvenir à ses fins est accueillie à bras ouverts par le régime d’Ankara.

Elle y dispose d’un bureau d’information en bonne et due forme.

Son site officiel est : http://www.free-syrian-army.com

On y découvre que sa base principale est le Hatay, une province frontalière majoritairement arabophone qui accueille les réfugiés syriens. Continue reading