Bassam Tahhan sur la “chute fatale” d’Erdogan

5ème nuit de manifestations en Turquie

Turquie: les manifs anti Erdogan reprennent

Irib 2013.06.07 Bassam Tahhan, “la chute fatale d’Erdogan”

Table ronde sur la Syrie et le péril menaçant la Jordanie

Table ronde sur la Syrie et le péril menaçant la Jordanie
Avec Bassam Tahhan et Pierre Dortiguier. Radio Francophone iranienne.

9 avril 2013 – Pierre Dortiguier sur la tournée de John Kerry au Proche-Orient

20130412-093310.jpg

Interview le 9 avril 2013 par la Radio francophone iranienne de Pierre Dortiguier, philosophe politologue, sur la tournée au Proche-Orient de John Kerry, secrétaire d’État américain :

Syrie : suicide collectif, au sein de l’ASL?!!

IRIB – “Quasi lâchés, par leurs protecteurs arabo-occidentaux, les élements armés de l’ASL sont, désormais, pris de folie, et alors que l’armée nationale syrienne avance à Alep et s’empare de quartiers entiers, les terroristes de l’ASL incendient, massacrent et finissent par se tuer”, a affirmé Abdellah al-Manini, expert syrien, au micro d’Al Alam.

“Des rapports concordants et des fuites des pourparlers, en coulisse, à l’Assemblée générale de l’ONU, témoignent du fait que les puissances désirent, au plus vite, se débarasser de l’ASL et se rétracter de la responsabilité, qui est la leur, dans le massacre des Syriens et la destruction systématqiue de notre pays”. “L’ASl et le CNS sont déçus, face au refus des grandes puissances de tenir leur promesse d’intervenir, militairement, en Syrie, et ce qu’ils font, à présent, c’est de feindre la résistance”. “Israël a impliqué la Turquie, dans la crise syrienne, et Erdogan s’est fait avoir, quitte à plonger les régions frontalières de la Turquie, dans le chaos. Et ce n’est pas, uniquement, la Syrie, qui est en froid avec Ankara. Le refus du PM irakien de se rendre, en Turquie, est le signe d’une crise profonde, dans la diplomatie turque, qui est, désormais, en total échec”.

Syrie : Les erreurs de calcul de la Turquie !

par Dr Amin Hoteit ( libanais, analyste politique, expert en stratégie militaire, et Général de brigade à la retraite)

Quand la Turquie s’est préparée à son rôle de « Directeur Régional pour la Recolonisation » en tant que « puissance néo-ottomane» ou « califat islamique moderne », elle a cru que son chemin serait sans encombres étant donné l’absence de stratégie arabe, l’isolement de l’Iran, et l’évolution des conditions régionales ayant rendu Israël incapable de  tenir son propre rôle consistant, selon les théories de Shimon Peres, à promouvoir  l’idée d’un « Nouveau ou Grand Moyen-Orient »  fondée sur « la pensée sioniste » et « l’argent arabe ».

La Turquie a vraiment cru que telle était la meilleure façon de s’assurer le leadership de la  région pour commencer, puis celui du monde musulman ensuite… confortée en cela par ses atouts économiques, ses bonnes relations avec les peuples de plusieurs États indépendants d’Asie centrale, son passé Musulman doublé Continue reading

Erdogan sous le coupret de l’opposition !

IRIB – Le député syrien Khaled al Aboud prévoit la chute du gouvernement d’Erdogan dans un proche avenir.

“Avec  les politiques d’Erdogan envers  la Syrie, Erdogan s’est mis toute l’opposition et uen grande partie de l’opinion publique sur le dos . Sur beacoup de point, ses positions sont en nette contradiction avec celles de ses opposants, elles sont anti souvrainiste et anti indépendantiste”/ “Erdogan cherche en prétextant la lutte contre le PKK et Al Qaida à séduire à nouveau ses opposants et l’opinion turque mais le couperet est suspendu au dessus de sa tête et il va tomber bientôt”